Contribuer à un monde plus sain et sauver le monde

En matières de couches lavables, laquelle choisir ?

En matières de couches lavables, laquelle choisir ?

Chanvre, coton, bambou mais aussi polaire, suédine, PUL, laine… pas facile de s’y retrouver parmi toutes ces matières qui composent les couches lavables !!! Parmi tout ces noms parfois étranges, il y a des matières qui absorbent, qui imperméabilisent ou qui protègent la peau…

Vous vous demandez peut-être laquelle est la plus pratique, la plus rapide à sécher, la plus écologique? Vous allez vous en rendre compte, ces matières ont toutes des avantages et… des inconvénients. Eh non, il n’y a pas de couche ni de matière parfaites ! Mais pas de panique, il y en a forcément qui vous conviendront mieux que d’autres !!

Nous allons commencer par vous présenter les matières absorbantes des couches lavables, puis nous passerons aux autres : imperméabilisantes et protectrices de la peau.

Les matières absorbantes des couches lavables :

Le coton :

C’est une fibre naturelle d’origine végétale. Elle est produite essentiellement en Chine et en Inde. Viennent ensuite les Etats-Unis, le Pakistan, le Brésil et l’Ouzbékistan. Le Coton non issu de l’agriculture biologique est la culture la plus polluante au monde. Il est donc important de privilégier le coton bio certifié GOTS et une origine la plus proche possible!

  • Absorption: moyenne.
  • Vitesse d’absorption : moyenne.
  • Résistance : bonne résistance dans le temps, aux lavages et aux séchages.
  • Séchage : assez rapide (plus rapide que le bambou et le chanvre).
  • Entretien : très simple à entretenir car non fragile : lavage jusqu’à 90°C , sèche-linge possible bien que non conseillé.
  • Impact écologique : matière écologique si et seulement si elle est issue de l’agriculture biologique (sinon, sa culture est la plus polluante au monde)

On trouve le coton sous différentes formes :

  • coton éponge bien connu : il a l’aspect et le toucher d’une serviette éponge. Cette matière est volumineuse, surtout lorsqu’elles sont portées par des nouveaux-nés ou des tout petits, mais elle est bien absorbante. Les couches Ultrafit, One size et Two size de chez Popolini sont en coton éponge.
  • molleton : sorte de tissu gratté, doux et moelleux, ressemblant à une flanelle épaisse. La couche Modulo bio de Lulu Nature est en coton molleton ainsi que la couche Disana.
  • ou Interlock (comme un sweat shirt!). Le coton interlock associe douceur, finesse et bon niveau d’absorption. Le tissu est légèrement extensible. Voir la couche Interlock chez chez Popolini.

 

Couche en coton molleton Disana

Le chanvre :

C’est la fibre naturelle la plus écologique de toutes. Il est généralement composé d’un mélange de 55% de molleton de chanvre et de 45% de molleton de coton bio pour un toucher plus doux.

  • Absorption : excellente car ces fibres sont les plus absorbantes de toutes : 6 fois plus que le coton (parfait pour les gros mouilleurs et la nuit !) et un peu plus absorbant que le bambou.
  • Rapidité d’absorption : moyenne.
  • Résistance et entretien : excellente car très résistant dans le temps et aux lavages. Il peut être passer au sèche-linge mais attention car la durée de vie des couches sera réduite.
  • Séchage : assez long (plus que le coton et le bambou).
  • Particularités : anti-bactérien. Très doux au début, le chanvre « cartonne » au fur et à mesure des lavages (il devient un peu dur comme du carton). Pour remédier à ce souci, on peut le placer au sèche-linge (juste quelques minutes) ou frictionner la couche sur elle-même à la main afin de lui redonner de la douceur!
  • Epaisseur des couches : les couches lavables en chanvre sont assez fines (plus que le coton et un tout petit peu moins que celles en bambou).
  • Impact écologique : il se cultive sans aucun engrais, pesticides, fongicides et insecticides car il pousse rapidement et facilement. Il se renouvelle en 4 mois environ, il est donc particulièrement intéressant sur le plan écologique. De plus la transformation en tissu ne demande qu’un trempage dans l’eau. Aucun produit chimique!!! C’est LA matière écologique par excellence!
Couche en chanvre Lulu Nature

 

Le viscose de bambou :

Le Bambou se cultive essentiellement en Asie. Il ne s’agit toutefois pas d’une fibre comme le coton ou le chanvre car il ne peut pas être tissé. Pour en faire un tissu, il est transformé en viscose de Bambou. Attention donc : le tissu en Bambou n’existe tout simplement pas! Ci-dessous nous dirons parfois « bambou » par facilité d’écriture… 😉

Son gros point fort : c’est un matériau merveilleusement doux et fin qui conserve ses atouts malgré les lavages! 

  • Absorption : très bonne car 5 fois plus absorbant que le coton (et un peu moins que le chanvre).
  • Rapidité d’absorption : très bonne donc idéal pour les plus grands qui font de plus gros pipi ! une double couche en bambou pliée devant pour les petits gars ou au milieu pour les filles est une bonne astuce anti-fuite!
  • Aspect et toucher : très doux et très souple au toucher, même après de nombreux lavages.
  • Séchage : assez long (plus long que le coton et un peu moins que le chanvre).
  • Particularités : anti-allergique et anti-bactérien.
  • Epaisseur des couches : les couches lavables en bambou sont les plus fines de toutes.
  • Impact écologique : la culture du bambou ne nécessite pas l’utilisation de pesticides, elle est donc moins polluante que celle du coton traditionnel. Par contre, les tissus en bambou ne sont pas tissés à partir d’une fibre végétale. La fibre de bambou est entourée autour d’un fil de polyester. Ce sont donc des tissus en viscose de bambou. La transformation du bambou en viscose de bambou est coûteuse en eau et a donc un impact sur l’environnement. Cependant, il reste moins polluant que le coton traditionnel.
  • Inconvénients et entretien : les fibres du bambou sont fragiles, il ne supporte pas les trop fortes chaleurs (il est conseillé de les laver à 40°C et d’éviter le sèche-linge), et sera moins résistant dans le temps. Attention à ne pas frotter les couches à la main, car les fibres de bambou s’useraient très vite, ne laissant que la trame synthétique.
Couche lavable Lulu Bambou

La microfibre :

Matière 100% synthétique souvent utilisée dans la confection des inserts des couches TE1, TE3 ou TE3. Ces inserts sont composés de 2 à 3 épaisseurs de tissu microfibre selon les fabricants.

  • Absorption : très bonne, plus que le coton mais moins que le bambou ou le chanvre
  • Rapidité d’absorption : excellente, la plus rapide de toutes et c’est son intérêt!
  • Aspect et toucher : plutôt doux et moelleux mais peut être désagréable
  • Résistance : très bonne
  • Entretien : lavable à 60°C sans problème et passe au sèche-linge
  • Séchage : très rapide car matière synthétique et c’est le second gros avantage de la matière
  • Particularité : ne doit pas être au contact de la peau de bébé, car certaines microfibres peuvent être allergisante, c’est pour cette raison qu’on les trouve le plus souvent dans les couches lavables à poche
  • Impact écologique : tissu synthétique fabriqué par la synthèse de composés chimiques. Pour le fabriquer, on utilise du plastique qui est fondu puis transformé en fils. C’est donc un matériau issu du pétrole mais en tant que matière réutilisable, il reste plus intéressant que les couches jetables.

 

tissu synthétique fabriqué par la synthèse de composés chimiques. Pour le fabriquer, on utilise du plastique qui est fondu puis transformé en fils. C’est donc un matériau issu du pétrole – See more at: http://www.parents-bio.com/Actualites/Les-matieres-des-Couches-Lavables.html#sthash.VZDq7G4J.dpuf

Les autres matières :

Le polaire (polyester)

C’est une fibre synthétique très fine et tissée très serrée issue du recyclage des bouteilles en plastique. Respirante, cette matière hydrofuge (qui protège de l’humidité) permet un effet « fesses au sec ». Placé au contact de la peau, l’urine le traverse et est dirigée vers la matière absorbante. Comme le polaire ne retient pas l’humidité, les fesses restent sèches. Son entretien se fait facilement en machine. Autres avantages, les selles n’accrochent pas, il reste très doux et il sèche le temps de le dire ! Elles ne sont absolument pas absorbantes et ne doivent pas être utilisées seules. Cette matière est à utiliser de jour mais idéalement la nuit, quand votre enfant reste plus longtemps au contact de l’humidité ou sur des noyaux absorbant en microfibre.

 

Voile polaire fesses au sec

 

La suédine :

C’est une matière synthétique 100% polyester qui remplit la même fonction que le polaire et assure un effet « fesses au sec ». Elle a les mêmes particularités que celles du polaire. La suédine est un tissu très doux et léger qui sert principalement pour l’intérieur des couches lavables.

Le PUL :

Il s’agit de polyester recouvert de Polyuréthanne laminé. Cette matière respirante est utilisée pour ces propriétés imperméables notamment en tant que revêtement extérieur des couches ainsi que pour les culottes de protection. Lavage en machine à 40°C maximum. Le sèche-linge est vivement déconseillé.

La laine :

La laine est étanche et naturellement imperméable! Elle peut donc être utilisée comme culottes de protection pour un change 100% naturel!  Soit tissée, soit tricotée, cette matière est la plus respirante et la moins polluante des matières imperméables. De plus elle est thermorégulatrice! Elle est vivement conseillée pour les peaux sensibles ou en cas d’érythème fessier. L’entretien est une peu plus contraignant que le PUL mais BEAUCOUP MOINS que l’on pourrait croire : testez! Le plus souvent il suffit de la laisser sécher entre deux utilisation et de l’aérer puis de prévoir un bain à la lanoline toutes les 3 à 4 semaines pour la réimperméabiliser.

Culotte de protection en laine Disana

Nos conseillères sont à votre disposition pour répondre à vos questions au 02 97 29 02 49, ou par mail contact@bebe-au-naturel.com.

Article mis à jour le 17 septembre 2019

 



6 thoughts on “En matières de couches lavables, laquelle choisir ?”

  • Très bon article complet qui permet de se faire une idée sur les couches lavables qui peuvent être une vraie alternative et un gain d’argent au quotidien.

  • Merci pour toutes ces informations! Par contre concernant la polaire, la plupart ne sont pas issues du recyclage des bouteilles… certains labels le certifient, mais les autres sont fabriquées directement pour le textile et ne servent donc pas à réduire nos déchets.

  • J’ai beaucoup d’interrogations quant à la matière polaire…. En tant que matière synthétique issue du pétrole, n’est-elle pas aussi mauvaise au contact de la peau de bébé que le plastique des couches jetables ? Pareil pour le PUL…. J’aime beaucoup les couches lavables mais je m’interroge vraiment sur leur réelle non-toxicité…. Je n’aimerais pas découvrir dans quelques années que j’ai autant fait prendre de risque à mes bébés qu’avec les jetables…. Merci de m’éclairer.

Laisser un commentaire