Contribuer à un monde plus sain et sauver le monde

Les couches écologiques (2/3) : quelles différences ?

Les couches écologiques (2/3) : quelles différences ?

Dossier spécial  : les couches jetables (partie2)

Après un premier billet sur l’origine, la définition et la performance des couches jetables écologiques, voici le second volet  de notre dossier « les couches jetables écologiques : une alternative saine et éco-responsable ».

Nous y abordons cette fois la mystérieuse question de la composition des couches…

Comment les fabricants de couches jetables écologiques  se différencient-ils précisément des couches classiques et nous garantissent-ils des couches plus saines et plus respectueuses de la planète ?

Nous vous proposons un dossier complet à lire selon vos envies et vos préférences pour tout savoir sur les couches jetables écologiques proposées sur notre site!

Article mis à jour le 2 juillet 2018

D’abord Performantes et Efficaces contre les fuites

Tout d’abord, les couches jetables écologiques comme toutes les couches sont un produit non réutilisable dont la principale fonction est d’absorber et de recueillir les urines et les selles de nos enfants.

Les fabricants de couches écologiques conçoivent des couches absorbantes, pratiques, efficaces contre les fuites et conçues pour s’adapter parfaitement à la morphologie de bébé, au même titre que les fabricants de couches traditionnels. Écologique ne veut donc pas dire moins performante, moins innovante ou de moindre qualité, bien au contraire.

Ce sont parfois des années d’études associées à l’utilisation des dernières innovations écologiques comme le plastique agro-sourcé qui permettent la création de ces produits. Pour s’assurer de l’efficacité de leur produit, nos partenaires réalisent ensuite des tests de performance en laboratoire mais également en condition réelle via des panels de testeurs.

Les couches TIDOO ont été élues « Meilleur Eco-produit 2018 » et les couches Pingo « Meilleur Eco-produit 2017 » par un jury de consommateurs-essayeurs. Cette distinction est destinée uniquement à des produits labellisés, disponibles en magasins bio spécialisés. Son objectif est d’offrir à tous les consommateurs une véritable garantie de qualité, mettant en avant les très bons produits.

De notre côté, chaque marque proposée sur notre site est essayée par un panel d’eco-testeurs de Bébé au Naturel avant de vous être proposée. Tout produit ne répondant pas aux critères d’efficacité ne sera pas proposé sur notre site.

Des fuites tout de même? Attention au diagnostic! Suivez les conseils de notre partenaire Tidoo :

  • Prendre la taille correspondante à la corpulence de votre bébé pour éviter les fuites (ni trop serré ni trop large : tout est là).
  • Bien rabattre les collerettes sur les côtés pour ne pas laisser passer l’urine
  • Ne pas trop tirer sur les attaches extensibles pour ne pas serrer le ventre de bébé
  • Préférer la taille 4+ (9/20kg) pour les petits garçons ou les bébés avec des flux abondants ou dirigés.

Le choix de la qualité pour supprimer les résidus toxiques

Pour supprimer les risques de présence de toxique dans le produit fini, les fabricants de couches écologiques privilégient des matières premières naturelles de qualité et sélectionnent les process de fabrication les plus sains, et ce depuis 1991 date de la création de Moltex, première couche écologique.

Le moins possible de SAP

Les couches jetables écologiques se caractérisent principalement par le refus du 100% matériaux d’origine pétrochimique. Elles contiennent donc pour commencer moins de Polyacrylate de Sodium ou SAP (5 à 13 g selon les tailles contre plus de 20 g pour les couches classiques mais nous manquons d’informations plus précises sur ces dernières comme le taux par taille) et davantage de cellulose, matière naturelle.

Le « SAP » ou polyacrylate de sodium est une substance chimique sous forme de petits grains qui gonflent au contact de l’humidité. A notre connaissance elle est non toxique, au pH neutre mais elle reste une substance de synthèse qui peut être irritante en contact direct sur la peau et surtout non biodégradable.

Le SAP n’est normalement jamais au contact de la peau de bébé car il est enfermé dans de la cellulose, au cœur du noyau absorbant de la couche. Il arrive parfois que des petites « boules » de SAP s’échappent de la couche lorsqu’elle est saturée d’humidité mais c’est rare et en très faible quantité.

On retrouve du SAP dans toutes les couches y compris écologiques car la cellulose seule ne suffit pas à rendre une couche efficace. Il n’existe pas de solution alternative naturelle aboutie pour le moment mais des recherches sont en cours. La seule alternative aujourd’hui serait d’utiliser une couche lavable en tissu ou alors de changer bébé régulièrement avant que la couche ne soit saturée.

Davantage de matières premières renouvelables

Une couche jetable écologique est composée à 50% environ (le pourcentage pouvant varier de 40 à 57% selon les fabricants et les tailles de couches) de matière première renouvelable contre 15 à 35% pour les couches classiques.

Les couches Eco by Naty par exemple sont certifiées par AB Vincotte avec deux étoiles ce qui atteste que leurs couches contiennent 40 à 60% de matières premières renouvelables.

certification biobased : deux étoiles signifie 40 à 60% de matières premières renouvelables

Le choix des fabricants de couches classiques est souvent de diminuer la quantité de cellulose présent dans la couche pour la remplacer par du SAP. Le retrait de la cellulose a pour conséquence un produit moins épais, moins moelleux alors pour compenser l’absence de cellulose, les fabricants de couches classiques ajoutent des lotions ou produits hydratants comme le pétrolatum pour protéger la peau de bébé.

Les fabricants de couches écologiques préfèrent une couche avec plus de cellulose pour un meilleur confort et une meilleure protection de la peau de bébé mais aussi pour favoriser la présence de matières premières renouvelables et limiter le plastique. Il n’est donc pas utile de rajouter de lotion potentiellement allergène ou pétrochimique pour compenser l’absence de confort et de moelleux. L’équilibre entre cellulose et SAP est important car une couche trop épaisse sera lourde, ce qui pourrait impacter négativement les émissions de Gaz à Effet de serre sur tout le cycle de vie de la couche, et utiliser de la cellulose donc des ressources naturelles pour rien.

La pâte de cellulose n’est pas la seule matière première renouvelable présente dans la composition des couches jetables écologiques. Certains fabricants utilisent aussi du plastique Agro-sourcé c’est à dire un plastique fabriqué avec une part de matériaux d’origine renouvelable. On en trouve à base d’amidon de maïs non OGM (Love and GreenBiobabby) ou de canne à sucre (BB EcologicNaty) en plus ou moins grande quantité pour certaines parties de leur couche (voir tableau comparatif des compositions ci-dessous).

Les plastiques Agro-sourcés, si ils sont fabriqués à partir de déchets et non du stock alimentaire mondial, peuvent avoir un impact positif car ils permettent de limiter l’utilisation de matières premières fossiles. Ils consomment de plus a priori moins d’énergie non renouvelable et libèrent moins de carbone en fin de vie que les plastiques d’origine pétrochimique. Ceci dit attention ils ne sont pas pour autant nécessairement biodégradables et ceux qui le sont comme le PLA nécessite des conditions spécifiques pour se décomposer.

Si ces matériaux peuvent devenir les matériaux du futur, il faut aussi être très attentif aux conditions de fabrication et à leurs impacts sociaux et environnementaux. L’exemple de l’huile de palme nous rappelle les risques de trop développer une filière par rapport à une autre. Soyons vigilants ensemble…

A NOTER : il n’existe AUCUNE couche jetable même écologique 100% biodégradable et à fortiori compostable chez vous à ce jour même si nos partenaires y travaillent. D’une manière générale, seul le logo OK COMPOST HOME (voir ci-dessous) peut vous garantir qu’un produit est compostable à domicile. Souvent, les produits même Agro-sourcés compte tenu de leur complexité sont essentiellement compostables par des professionnels. Il n’existe pas non plus de couches fabriquées à partir de matériaux recyclés, ce qui serait une solution écologique également très intéressante.

Besoin d’un coup de main pour vous y retrouver dans la jungle des logo? Nous vous conseillons la fiche de l’ademe « les logos environnementaux sur les produits »

Une part actuellement incompressible de matière synthétique

Il n’est pas encore possible de fabriquer une couche entièrement à base de matières premières renouvelables car certaines parties de la couche sont très techniques. Soit il n’existe pas encore d’alternative en matières naturelles même si là encore comme pour le SAP les chercheurs y travaillent soit les alternatives naturelles peuvent être considérées pas suffisamment efficaces une couche étant un équilibre savant.

Une autre solution pourrait être de fabriquer des couches à base de matériaux 100% recyclés. D’un point de vue impact environnemental ce pourrait être une excellente réponse si pour autant les parents sont prêts à utiliser ce type de produits sur leur bébé.

Les fabricants de couches écologiques sont donc contraints d’utiliser un pourcentage minimum de matières plastiques (40 à 57% contre 65 à 85% pour les couches classiques) pour vous proposer la couche la plus écologique possible et la plus efficace.

De quels matériaux s’agit-il exactement? Nous avons essayé de vous indiquer les différentes matières synthétiques contenues dans les couches de nos fournisseurs mais en majorité il s’agit de voiles non tissé produit à partir de polypropylène sans utilisation de solvant organique, de polyéthylène et d’élasthanne sans latex. Ces composants sont généralement testés lors de leur livraison sous forme de matières premières chez les fabricants selon les normes hygiènes et/ou à différentes étapes de fabrication des couches. La différence de qualité entre les marques sera comme tout produit dépendante du savoir faire des marques, de leurs choix de qualité de matières premières, de leur processus de fabrication. Il est évident que le coût entrera en compte.

Petit tableau récapitulatif des matières premières synthétiques et renouvelables de nos partenaires en comparaison des couches « classiques » :

 

 

 

 

Une pâte de cellulose FSC

La cellulose utilisée par la totalité de nos 8 fournisseurs de couches écologiques est certifiée FSC. La certification FSC garantit que les produits proviennent de forêts bien gérées qui offrent des avantages environnementaux, sociaux et économiques. L’étiquetage « FSC », écolabel environnemental, est soumis à plusieurs conditions très encadrées et peut prendre notamment en compte un pourcentage minimum de biodégradabilité du produit, ce qui est le cas par exemple pour les couches Biobabby.

logo FSC

Une pâte de cellulose blanchie sans chlore

Comme la cellulose naturelle est légèrement brune, elle est blanchie lors de la production de papier. Il existe différents procédés pour transformer et blanchir la pâte de cellulose qui se retrouve dans vos couches. Des dioxines peuvent se retrouver dans les couches si la cellulose utilisée a été blanchie au chlore.

Le procédé le plus nocif tant pour l’environnement que pour les risques toxiques qu’il génère est le blanchiment au chlore élémentaire ou gazeux. Bien que de plus en plus abandonné, il représentait encore 20% du marché de la pâte à papier en 2002.

La pâte ECF (ou Elementary Chlorine Free – sans chlore élémentaire) est un procédé qui utilise des dérivés du chlore comme le dioxyde de chlore. Il s’agit d’un grand progrès par rapport au blanchiment au chlore gazeux car les composés chlorés produits lors du blanchiment au dioxyde de chlore sont biodégradables et représentait 75% du marché en 2002.

Enfin : la pâte TCF (ou Totally Chlorine Free – totalement sans chlore). Cette pâte en progression représentait 5% du marché en 2002. La cellulose est blanchie sans chlore ni dérivés chlorés excluant la présence de toxiques dans l’eau résiduelle. Ce procédé utilise comme produits de blanchiment des combinaisons oxygénées (ex : peroxyde d’hydrogène). C’est le plus qualitatif et le plus sain de tous.

La pâte de cellulose présente dans les couches jetables écologiques n’est jamais blanchie au chlore élémentaire.

La cellulose utilisée dans les couches Bambo Nature et Naty est certifiée ECF. Love and Green, Tidoo, Pingo, BB Ecologic, Biobabby et Moltex utilisent une cellulose certifiée TCF.

A une époque, la marque Moltex utilisait une cellulose non blanchie, évitant ainsi les risques de contamination. Désormais, il n’existe plus de cellulose non blanchie sur le marché ce pourquoi on ne trouve plus de couches de couleur « marron ». On retrouve des mouchoirs en papier ou du papier WC non blanchi de la maque Grazie Natural mais il ne s’agit pas de cellulose : il s’agit de brique alimentaire recyclée. ils ne proposent pas encore de couches mais peut-être un jour qui sait…

Aucune lotion ajoutée type pétrolatum, aucun parfum, pas de latex, ni aucune substance cancérogène ou mutagène ajoutée

Des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques ou HAP, composants naturels du charbon et du pétrole peuvent se retrouver dans les couches suite à la sélection de matières premières de mauvaise qualité ou insuffisamment contrôlées. Réduire au maximum la présence de plastique et de dérivés pétrochimique dans les couches réduit le risque de retrouver des HAP dans les couches.

Les couches écologiques favorisent les matières premières renouvelables et sont garanties sans Petrolatum ou vaseline, substance pétrochimique ajouté parfois dans le voile de surface de la couche au contact de la peau de bébé comme lotion pour ses propriétés hydratantes.

Les couches écologiques sont garanties sans parfum, sans lotion, sans latex réduisant considérablement les risques allergènes et de présence de HAP.

Des batteries de tests pour garantir des couches hypoallergéniques et saines

Hypoallergéniques et testées sous contrôle dermatologique

Toutes les couches écologiques que nous proposons sont hypoallergéniques ce qui signifie qu’elles provoquent peu d’allergie et les fabricants le prouvent en faisant tester leurs produits sous contrôle dermatologique ou en étant labellisés.

Comment savoir si un produit est testé sous contrôle dermatologique ? Chercher sur le paquet de vos couches une mention, un label vous assurant ce contrôle. Un produit sur lequel est mentionné hypoallergénique doit obligatoirement avoir été testé sous contrôle dermatologique mais il peut y avoir des fraudes. Un doute? ne vous inquiétez pas nous avons vérifié :

Tous nos fournisseurs testent leurs couches sous contrôle dermatologique.

Tidoo est certifiée par le laboratoire Cosmepar

 

Des couches testées sans résidus toxiques par des laboratoires indépendants

Depuis les années 2000, date des premiers tests de détection de substances toxiques dans les couches de nos bébés (voire première partie de notre dossier sur les couches jetables), plusieurs scandales sanitaires ont encore fait la une des journaux et des news d’associations de consommateurs. Aussi incroyable que cela puisse être, HAP, dioxines, pesticides, composés organiques volatils, allergènes et autres substances douteuses ont été retrouvé dans les couches de nos petits. Certaines sous forme de traces, certaines à des doses supérieures aux normes autorisées par la réglementation.

Nous avons vu plus haut que le blanchiment au chlore peut expliquer la présence de dioxines, l’ajout de lotions ou de parfum la présence d’allergène ou de HAP. Mais parfois les substances retrouvées ne sont pas ajoutées délibérément par le fabricant. Il s’agit de substances présentes dans notre environnement comme les composés organiques volatils.

Depuis ces scandales, Bébé au Naturel a demandé à ces partenaires comment ils peuvent nous garantir l’absence de ces substances. TidooLove and GreenPingoBB Ecologic ont fait tester leurs produits selon les même critères que les magazines de consommateurs par des laboratoires indépendants. Leurs résultats, en notre possession, sont tout à fait rassurant! Naty a testé la présence de Composés Organiques Volatils ou COV dans leurs couches et Bambo Nature la présence de HAP (voir plus haut).

Tidoo va plus loin et met en place un programme de vigilance sur la présence de substances nocives dans leurs couches. Ils font tester leurs produits 1 à 2 fois par an selon les même tests que les magazines de consommateurs pour détecter la présence de toxiques.

Un doute? Tidoo affiche en toute transparence ses résultats à la disposition de ces clients : allez voir!

Les autres alternatives à la couche jetable classique

Bébé assis en couche bleu avec des boddy

Même si ce dossier est sur les couches jetables, Bébé au Naturel ne pouvait pas faire l’impasse sur les deux autres alternatives aux couches jetables classiques que nous soutenons depuis 14 ans : les couches lavables et l’hygiène naturelle infantile!

Evoquons d’abord les couches lavables « nouvelle génération ». Depuis une quinzaine d’année, les fabricants remettent au gout du jour les changes d’antan mais avec les technologies modernes : et ça change tout!

On trouve désormais des couches en coton, en chanvre, en bambou, fines, efficaces, qui s’attachent avec des boutons pressions et recouvertes d’une culotte imperméable respirante en laine ou en matière synthétique inspirée des matériaux ultra techniques utilisés dans le sport. Avec des méthodes de lavage maîtrisées pour limiter l’impact sur l’environnement, des labels certifiant les textiles issus de l’agriculture biologique ou de type okotex et des parents satisfait de langer leur enfant avec un vêtement au lieu d’un sac plastique, les couches  lavables renouent à partir des années 2000 avec le succès…

Maman et nouveau-né

Une autre alternative est l’Hygiène naturelle infantile connue aux États-Unis sous le nom d’Elimination Communication (EC). Il s’agit d’observer les réactions de bébé afin de détecter les signes indiquant qu’il a envie de faire ses besoins pour lui permettre de se soulager. Les enfants n’ont donc aucune couche supprimant de fait la question des déchets et des toxiques dans les changes. L’HNI est pratiquée naturellement dans de nombreux pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique du Sud et progresse aussi en France.

Cliquez ici pour visualiser notre catalogue de couches écologiques

à lire aussi dans notre dossier « Les couches jetables écologiques : « une alternative saine et éco-responsable » :

 

 



5 thoughts on “Les couches écologiques (2/3) : quelles différences ?”

  • Cet article arrive après celui réalisé par un magasine très connu sur la consommation, annonçant que la plupart des marques de couches contiennent au moins une substances toxiques et potentiellement cancérigènes et des marques « bio » notamment Naty que j’utilise faisiat partie des marques incriminées. Je n’ai pas eu accès à l’enquête, je me demande donc de quel composant s’agit -il? La marque Naty a-t’elle réagi à cette enquête?
    Merci d’avance pour votre réponse

  • Bonjour Sabrina,

    Bébé au Naturel a en effet sollicité la marque Naty dès la parution de l’enquête le 24 janvier dernier pour avoir leur réaction. Nous vous invitons à lire le billet que nous avons rédigé à ce sujet paru le 27 janvier sur ce même blog :
    http://blog.bebe-au-naturel.com/2017/01/substances-toxiques-dans-les-couches-la-reponse-de-naty/

    Vous y lirez notamment que parmi les 6 grandes familles de toxiques testés (pesticides dont Glyphosate, dioxines, HAP, COV, Allergènes et divers toxiques), seul un composé organique volatil le naphtalène a été retrouvé sous forme de traces à savoir 0,04mg/kg (25 fois inférieur au seuil allemand le plus strict autorisé) dans les couches Naty. Cette trace n’a de plus été retrouvé que dans UN des deux lots testés, tous deux issus du même paquet de couches Naty. IL n’y avait aucun toxique dans le second lot. La marque Naty, enfin, nous a transmis un certificat qualité d’un laboratoire indépendant ayant testé leurs couches 2 mois avant l’enquête certifiant l’absence de ce même COV dans leurs couches.

    Nous avons suite à cette enquête contacté l’ensemble de nos partenaires fabricants de couches jetables, testés ou non pas le magazine, afin de nous assurer que les couches que nous proposons sur notre site internet sont sûres et efficaces. Suite à cette consultation, nous avons décidé de vous proposer 3 billets sur ce blog (dont le billet ci-dessus) destinés à vous présenter en toute transparence comment nous sélectionnons nos produits et comment travaillent nos partenaires.

    Si il vous restait des questions n’hésitez pas à contacter nos conseillères, nous sommes à votre disposition!

    A vous de faire votre choix maintenant!

  • j l utilise plus , maintenant chui satisfaite avec les couches allemandes swilet , ma sœur aussi , couches très doux , les plus écologiques de tous les couches qu on a teste beaucoup moins cher , on a acheté de couches-bio.fr en promo et jusqu’à maintenant pas des prob

Laisser un commentaire