Contribuer à un monde plus sain et sauver le monde

Comment bien démarrer avec les couches lavables (sans stress) ?

Comment bien démarrer avec les couches lavables (sans stress) ?

Les couches lavables vous tentent et vous avez pris la décision de vous lancer ? Génial !

Pas mal d’infos circulent sur les couches lavables et ce n’est pas évident de s’y retrouver. Alors que ce soit pour faire un essai ou les adopter complètement, nous allons essayer de vous donner quelques conseils concrets afin de vous guider, vous aider à vous organiser et vous éviter des certaines difficultés.

Besoins de précisions avant de vous lancer dans l’aventure ?

Avant de vous équiper, vous avez déjà probablement quelques questions en tête. Voici quelques conseils qui pourront vous aider :

  • Peut-on commencer dès la naissance ?

Beaucoup de couches lavables, mais pas toutes, peuvent être utilisées à partir de 3 kg, soit la naissance (sauf petit gabarit ou bébé prématuré). L’arrivée d’un bébé étant un évènement assez bouleversant côté organisation, attendre quelques jours ou quelques semaines pour se lancer peut être judicieux. Et si le soin du cordon ombilical vous inquiète les premiers jours, raison de plus pour retarder un peu l’aventure.

Si vous vous sentez prêts, les couches lavables peuvent bien sûr être utilisées dès l’arrivée de bébé, même à la maternité si elles sont acceptées, il n’y a aucune contre-indication ! A vous de juger ce qui est important pour vous.
Dans tous les cas, pensez à bien vérifier le poids minimum des couches repérées et n’hésitez pas à prévoir quelques couches jetables New Born, qui pourront toujours servir (en tant que jeunes parents, la fatigue n’est jamais bien loin et une solution de secours peut être la bienvenue).

  • Doit-on tout acheter dès le début ?

Il existe des packs complets qui permettent de s’équiper entièrement en couches lavables. Très pratiques, ils contiennent tout ce qu’il faut pour changer bébé exclusivement en couches lavables, jour et nuit. Toutefois, ces packs peuvent ne pas vous apporter entière satisfaction si les couches qui le composent ne vous correspondent pas.
Pour éviter toute déception ou découragement, nous aurons tendance à vous conseiller de vous équiper au fur et à mesure afin de trouver les couches lavables qui vous conviennent et prendre du plaisir à les utiliser. En préférant vous équiper progressivement, vous allez pouvoir tester différentes marques, modèles et matières afin de repérer celles qui conviendront le mieux à votre mode de vie.

Prenez votre temps, faites des essais, familiarisez vous avec ce mode de change puis optez pour les couches que vous aurez appréciées. Le change ne doit pas devenir une corvée !

  • Quelle quantité de couches choisir ?

On estime que 15 à 20 couches en moyenne sont nécessaires pour faire un roulement sur 2 à 3 jours. En vous équipant petit à petit, vous serez en mesure d’évaluer vos besoins et aurez ainsi des couches qui vous correspondent et en nombre suffisant pour vous : peut-être 15, 16 ou 22 parce que ce nombre sera adapté à votre organisation, en fonction de la fréquence des lessives, des changes, de votre mode de séchage…
Il n’y a pas de règles car chaque famille est différente.

Si votre préférence se porte vers les couches TE2 ou TE3, vous remarquerez que celles-ci ont un coût plus important. Le calcul sera un peu différent car il faut avoir en tête que les besoins en culottes ou en couches seront moindre. Nous vous conseillons de comparer et faire le calcul sur une journée de change pour avoir une idée objective de votre investissement.

Nous vous invitons à vous référer à notre dossier complet sur les couches lavables pour approfondir ce point.

  • Les double-couches sont-elles nécessaires ?

Les double-couches ne sont pas indispensables pour les nouveaux-nés mais le deviendront très rapidement, parfois après quelques semaines seulement . Vous pouvez donc en prévoir 2 ou 3 pour les débuts si vous avez un nouveau-né, puis comme pour les couches, vous en procurer au fur et à mesure de vos besoins. Selon l’âge des bébés, elles peuvent être utilisées à chaque change et être même doublées la nuit pour augmenter la capacité d’absorption de la couche et espacer les changes.

Non, il ne l’est pas mais il simplifie grandement la tâche et limite … les tâches !

Petit rappel, les feuilles des rouleaux de protection sont en cellulose et plus épaisses, elles sont mieux adaptées pour les bébés allaités dont les selles sont plus liquides. Les voiles plus fins conviennent pour les bébés non allaités ou déjà diversifiés. Ils sont lavables une à deux fois en machine avec les couches s’il n’y a pas eu de selles.

  • Velcros ou pression ?

Les velcros permettent de fermer et ajuster les couches et les culottes plus rapidement, ce qui est un bon point. Par contre, il faudra veiller à les rabattre dans la machine à laver pour qu’ils n’abiment pas le reste du linge.

Les pressions se retirent moins facilement par les bébés un peu plus grands et ne nécessitent pas de manipulation avant passage en machine.

Ces 2 systèmes de fermeture sont efficaces, là encore, à vous de voir ce qui correspond le mieux à votre façon de faire.

  • Mon bébé aura-t-il un gros popotin ?

Certaines couches, dites classiques, qu’on utilise avec une culotte de protection comme celles en coton sont assez volumineuses.  L’effet « grosses fesses » pourra donc être bien réel surtout si votre bébé est encore petit, sans que cela ne le gêne pour autant.
Pour éviter ce désagrément esthétique, les couches épaisses seront à privilégier pour les nuits et les siestes, sinon à remplacer par d’autres matières comme le chanvre ou le bambou, plus fins et aussi très absorbants. En journée, les couches TE1, TE2 et TE3 seront idéales et moins volumineuses. A ne pas oublier, les langes pour les nourrissons sont également une solution intéressante.

  • Faut-il adapter les vêtements de bébé ?

Dans tous les cas, les couches lavables sont plus volumineuses que les couches jetables et il est important de prévoir une taille de vêtement en plus pour le bas : bodys, pyjama, pantalons et collants. Une couche lavable comprimée par des vêtements est comme une éponge essorée et provoque … des fuites ! Certaines marques, comme Frugi, se sont spécialisées dans la confection de vêtements adaptés aux couches lavables. La coupe prend en compte le volume supplémentaires des couches.

  • Doit-on changer un bébé plus souvent en couches lavables ?

Les besoins en change peuvent légèrement varier d’un enfant à l’autre. De manière générale, pour éviter les érythèmes fessiers et les rougeurs, il est conseillé de changer un bébé entre 6 et 8 fois par jour, le nombre de changes diminuant au fur et à mesure que l’enfant grandit.

Quelque soit le type de couches, un change toutes les 2 à 3 heures maximum est donc recommandé, en dehors des périodes de siestes et les nuits qui seront plus longues.

  • Les couches lavables sont-elles assez absorbantes pour les nuits et les gros pipis ?

Les couches lavables sont un système de change très efficace et absorbent très bien.

Si votre bébé mouille vraiment beaucoup, vous pouvez :

– opter pour des couches avec noyau absorbant plus important comme le système couche + culotte, des couches TE2 ou TE3,
– privilégier les matières les plus absorbantes comme le chanvre et le bambou,
– ajouter 1 ou 2 double-couches dans votre couche afin d’augmenter la capacité d’absorption, là aussi en jouant sur les matières,
– choisir des couches spéciales nuit (constituées de plusieurs épaisseurs de tissus).

  • Et à l’extérieur, comment gérer les couches lavables ?

Là encore, aucune pression ni obligation. Si utiliser des couches jetables vous semblent facile à l’extérieur, pas de souci !

Bien organisés, sortir avec des couches lavables est bien évidemment possible. L’accessoire indispensable sera un sac pour couches mouillées (ou un sac en plastique) afin de stocker vos couches sales de manière hermétique.

Si vous débutez ou que vous hésitez, nous vous conseillons des couches faciles et rapides à installer et pas trop volumineuses pour un gain de place, type TE1 ou les TE3 hybrides avec insert jetable.

Vous avez reçu vos couches ? Que faire avant leur première utilisation ?

Les couches sont là, maintenant, il vous reste à les préparer :

  • Faites tremper les couches et double-couches/ inserts (tout ce qui absorbe) une nuit dans l’eau froide pour éviter qu’elles ne rétrécissent lors du 1er lavage
  • Lavez-les ensuite 3 fois avant de les utiliser, à 30° ou 40° (avec votre linge), sinon elles n’absorberont pas beaucoup, un peu comme des serviettes éponges neuves. Il n’est pas utile de les faire sécher entre chaque lavage. Les couches arrivent à leur capacité maximale d’absorption autour de 10 lavages, avant elles absorbent mais sont moins efficaces, c’est important de le savoir pour ne pas être déçu (prévoyez des changes plus fréquents au début si les enfants ont déjà quelques mois, pour les nouveaux-nés, ça n’est pas gênant).
  • Lavez les culottes de protection seulement 1 fois, en synthétique, elles sèchent très vite
  • Pensez à rabattre les velcros si besoin avant le lavage
  • Prenez connaissance du mode d’emploi de vos couches afin de comprendre leur fonctionnement : double-couche, insert, nacelle, culotte …
  • Si vous avez reçu des couches évolutives, pensez à repérer le sens de pose et comment réduire la couche pour l’adapter aux tout-petits, autant éviter de le découvrir au moment du change avec un bébé impatient !

 

Les couches sont prêtes, c’est le moment de les essayer ! Comment vous organiser ?

  • Préparez vos couches :

Pour vous faire gagner du temps et éviter de chercher partout, une fois les couches lavées, nous vous conseillons d’assembler toutes les parties de façon à avoir des couches complètes, prêtes à être utilisées, bien en évidence sur votre table à langer.

Par exemple, pour le système couche + culotte préparez la culotte de protection à plat + la couche à l’intérieur, pour les TE2 et TE3 assemblez la couche + partie absorbante, et enfin pour les TE1, vous n’aurez rien à faire puisqu’elle est complète.

Ainsi, vous n’aurez plus qu’à attraper votre couche et changer votre bébé, comme avec une couche jetable. Seul le voile de protection sera à ajouter.

Avant de fermer le change, vérifiez que rien ne dépasse pour éviter les fuites par capillarité  voile de protection ou double-couche). Fermez ensuite la couche sans trop serrer de manière à pouvoir encore glisser votre main entre le ventre de votre bébé et la couche.

  • Organisez votre espace de change :

Un espace bien organisé facilite le passage aux couches lavables. Si vous pensez à préparer vos couches à l’avance, cela vous incitera à les utiliser alors que dans l’urgence sans couche lavable à disposition, vous pourriez être tentés de prendre une couche jetable. Ayez tout sous la main et anticipez !

Un seau à couche et une poubelle (environ 10 litres) sont à prévoir à proximité pour les couches sales et les voiles de protection usagés (qui pourront ensuite être jetés dans les toilettes).

  • Gérez les couches sales :

Les couches mouillées sont à stocker telles quelles dans votre seau à couches.

Avant le lavage, que nous vous recommandons dans les 72 heures maximum, nous vous conseillons un rinçage-essorage en machine. Le prélavage est à éviter car il lave avec la même eau.

Le rinçage à la main et le trempage étant peu efficace, cette étape permet de débarrasser correctement les couches des souillures restantes avec beaucoup moins d’eau.

Les couches et double-couches/inserts peuvent ensuite être lavées entre 30° et 60° (selon les marques) avec le reste de votre linge.

En cas de selles, le voile de protection sera jeté sinon lavé avec les couches.

  • Gérez les culottes de protection :

Si vous avez opté pour le système couche + culotte mais aussi pour les TE2 et les TE3 avec nacelles amovibles, les culottes de protection (qui viennent imperméabiliser l’ensemble) sont à manipuler de manière différente que les parties en tissu car en matière synthétique.

Si votre couche est peu mouillée, la culotte le sera peut-être à peine et pourra être réutilisée.

Si la couche est bien mouillée, la culotte sera certainement humide à l’intérieur. Dans ce cas, un rinçage à l’eau puis séchage à l’air libre est possible, ou un lavage en machine. Puisque la culotte sèche très rapidement, vous pourrez la réutiliser au prochain change. En attendant, vous en utilisez une propre et sèche.

Si la culotte est souillée, un lavage en machine s’impose.

Pour le système couche + culotte, avec cette organisation, 3 culottes par taille pour un équipement complet suffisent. Si ce système est utilisé seulement la nuit, comptez 1 à 2 culotte maximum pour être tranquilles.

Pour les TE2 et TE3 avec nacelles amovibles, comptez 4 culottes de protection sur toute la journée.

Pour plus de précisions sur l’entretien des couches lavables, n’hésitez pas à consulter notre billet « Quel entretien pour mes couches lavables« .

Des difficultés : que faire en cas de fuites ?

Les fuites peuvent arriver, tout comme avec les couches jetables !

Lorsqu’on y est confronté de manière récurrente, ce n’est plus un simple accident. On évite de se décourager car il y a forcément une cause, donc une solution !

Voici quelques pistes à explorer pour y remédier au plus vite :

  • Les couches n’ont pas été lavées au moins 10 fois avant utilisation -> changer bébé plus souvent avant d’atteindre une efficacité maximale.
  • Les vêtements sont trop serrés et compriment la couche, telle une éponge qu’on essore -> passer à une taille de vêtements supérieure.
  • Le voile de protection ou la double-couche dépassent et mouillent les vêtements par capillarité -> veiller à bien installer la couche et tous les éléments.
  • La couche déborde et est complètement saturée d’urine à l’ouverture -> ajouter de la matière absorbante (double-couche ou insert en chanvre ou bambou) et/ou changer bébé plus souvent.
  • La couche n’absorbe pas assez rapidement en cas de jet important -> adopter une matière qui absorbe plus rapidement comme le bambou.
  • Les couches n’absorbent plus correctement car encrassées par la lessive et les produits de soin -> un décrassage s’impose !
  • La partie extérieure imperméable ne l’est plus et est devenue poreuse par des lavages trop chauds ou l’utilisation du sèche-linge -> remplacer les culottes / couches et adapter l’entretien à l’avenir
  • Les élastiques se sont détendus -> remplacer les culottes /couches, adapter l’entretien et éviter le vinaigre qui ronge les élastiques.

Si malgré tout ça, les fuites persistent, n’hésitez pas à nous contacter !

Vous vous sentez découragés ou débordés ? Pas de stress !

Que ce soit avec des couches jetables ou des lavables, entre la fatigue et la maisonnée à gérer, on peut parfois se sentir débordés. Dans ces cas là, on lâche-prise ! Pas le temps de repasser ? tant pis, on verra ça plus tard. Pas le temps de gérer les couches lavables ? pas grave, on s’y remettra dans quelques jours ! Rien ne vous oblige à vous imposer les couches lavables et encore moins à culpabiliser en cas de « laisser-aller ».

Plutôt que de tout abandonner, mieux vaut prendre le temps qu’il faut pour se ré-organiser et s’y remettre plus sereinement ensuite.

En cas de découragement, gardez toujours en tête les raisons de vos choix : économie, écologie, santé, réduction des déchets … pour vous motiver ! Et résistez au piège de piocher facilement dans votre stock de jetables ! Si vos couches lavables sont prêtes, rien de plus compliqué.

Enfin, n’hésitez pas de demander de l’aide et conseil dès qu’il y a besoin. Nous serons toujours à votre écoute chez Bébé au Naturel pour vous aider et vous motiver !

 

Pour vous accompagner, nous vous invitons à consulter notre guide sur les couches lavables, vous y trouverez une mine d’informations sur le sujet.



Laisser un commentaire