Contribuer à un monde plus sain et sauver le monde

Retour sur notre visite au #LaFabNantes édition 2017

Retour sur notre visite au #LaFabNantes édition 2017
 

la fab nantes

Nous y étions !

Chez Bébé au Naturel, le changement c’est tout le temps. Chaque jour nous évoluons au rythme des nouveaux projets, des nouveaux produits, de l’arrivée de nouveaux collaborateurs. Chaque semaine passe ne se ressemble pas et c’est tant mieux !

Dans ce contexte animé, nous avons toutefois besoin de réfléchir à l’avenir. Notre organisation actuelle sera t’elle adaptée à notre taille dans le futur et au monde de demain ?

Porté initialement par une volonté des fondateurs de Bébé au Naturel, nous avons tous en tête ce que l’on nomme communément l’idée d’une « entreprise libérée« . Cette idée d’une organisation dans laquelle les décisions sont actées par le collectif, où les collaborateurs s’émancipent du contrôle des « managers », où les énergies circulent sans retenues et où l’intelligence collective est le moteur principal de toutes les actions nous séduit tous énormément.

De nombreux tests sont actuellement en cours dans l’entreprise : constitution d’équipes autonomes, utilisation d’outil collaboratif, décisions collégiales, autonomie dans la gestion de son temps et journée de travail …

Ces initiatives « libératrices » nous incitent à continuer.

Cette fois nous avons décidé de sortir plus de nos locaux avec l’envie irrésistible de prendre le meilleur de ce qu’il se fait de mieux ailleurs pour l’adapter chez nous !

Après la visite d’une entreprise libérée Chronoflex à Nantes (lire l’article ici pour en savoir +) et la visite de la colloc à Lorient, nous nous sommes rendus à La Fabrique du changement les 11 et 12 Mai 2017 à Nantes.

De quoi s’agit il ?

La fabrique du changement c’est un événement qui à pour vocation d’accompagner les entreprises dans leur démarche de transformation vers une organisation collaborative.

Cette année l’événement s’est déroulé à Nantes, Bordeaux et Toulouse. Favorisant créativité et intelligence collective, l’approche est totalement « human centric », c’est à dire que l’humain, placé au cœur de toutes les actions, est considéré comme le moteur du changement.

Cela nous va très bien car chez bébé au naturel, nous mettons un point d’orgue à exercer nos métiers en se donnant les moyens (exemple avec les bureaux up & down) de prendre soin de nous et de nos vies.

Pourquoi faire ?

Nous étions 5 à nous y rendre, chacun d’entre nous y allant avec des attentes différentes : trouver de nouvelles pistes d’inspiration, collecter les bonnes pratiques, sortir du cadre de travail habituel.

Nous avons assisté à 4 ateliers. Voici un retour, sur 2 d’entre eux plutôt originaux :

1. Responsabilité Sociale et Ecologique RSE Latitudes – Le temps d’agir

2. La pause collective, facteur de productivité

3. Mettre en musique la cohésion d’équipe

Atelier mené par Boban Nikolic, le but est de faire un parallèle entre le travail d’équipe et la musique de groupe : apprendre à s’écouter, s’adapter au rythme de l’autre, s’attendre, s’accorder pour trouver un rythme qui convient à tous.

Boban Nikoli commence par distribuer des instruments, chanter un rythme, et nous devions le reproduire tous ensemble. Même travail ensuite en binôme, à l’aide de percussions corporelles (refaire le rythme en se tapant le torse, les genoux, les mains, puis celles de son partenaire).

Atelier amusant, ou au fur et à mesure, les personnes se détendent et jouent de plus en plus le jeu, même les plus réticentes “je n’ai pas du tout le rythme, je chante faux…” Atelier intéressant pour relâcher la pression et supprimer les barrières psychologiques. Atelier efficace pour l’estime de soi, le lâcher prise, et désacraliser la musique.

4. Découvrez l’expérience du clown et du conte pour mieux collaborer

Il s’agissait de différents jeux et mises en situation pour expérimenter nos émotions, composer avec celles des autres et créer des histoires à plusieurs grâce aux techniques du clown et du conte. Cet atelier invite à développer l’écoute de soi, de l’autre et de ce qui se passe, notamment au niveau émotionnel, quand les 2 se rencontrent pour mettre en histoire leurs représentations de la collaboration.

– échauffement : petits jeux pour apprendre à valoriser l’autre, à écouter les autres. On expérimente ce que cela fait de donner de la reconnaissance et d’en recevoir.

– initiation aux techniques de clown ou de conteur au choix en deux groupes.
pour ma part ce fut clown : comment exprimer une émotion en mode clown?

– 3 clowns et 2 conteurs ont 2 minutes pour préparer une histoire et ensuite la présenter aux autres groupe via un mini spectacle. Les conteurs content et les clowns miment le conte.

Retour :
– très vivant, amusant, concret
– difficile de savoir quoi en faire en entreprise ensuite, l’approche est plus personnelle.
– Le fait d’expérimenter la reconnaissance était très positif. Nous devons peut être imaginer des séances collectives où le but serait de se reconnaître via un échange de compétences positives.

Et, sans oublier à la conférence Sens et reconnaissance de Serge Marquis qui nous a tous touchés.
Plutôt que des grandes phrases, nous vous recommandons de regarder la vidéo.

Qu’avons nous appris ?

Plus qu’une conclusion écrite, voici une conclusion en image qui nous va bien ; un design thinking de Maud Poulain :  » La solution est en nous « .

shemamaud

Sur certains points, nous sommes déjà bien en ordre de marche, sur d’autres nous en tirons de nouvelles idées d’expérimentations  !

Finalement chez Bébé au Naturel, le changement c’est tout le temps. Vivement que ça continue !

A l’année prochaine !

Pour aller plus loin …
Consulter le blog des artisans du changement.

Voir les vidéos d’autres conférences de l’édition 2017.

– Hapiness Captain, je n’ai plus peur du bonheur (05:40 – 30:00)
– Les neurosciences au service de la connaissance de soi (37:00 – 1:10:30)
– Le bien-être au travail : la solution est en nous (1:15:00)

Si vous êtes aussi intéressé par ces questions de créativité, bonheur et liberté au travail, n’hésitez pas à nous contacter et à suivre nos prochains déplacements sur twitter.

 



Laisser un commentaire