Contribuer à un monde plus sain et sauver le monde

Pourquoi mettre un collier de dentition à son bébé? l’étude qui fait grand bruit

 

Les résultats d’une étude sur le port du collier de dentition chez le nourrisson viennent d’être publiés dans les archives pédiatriques. Partant du postulat que cette pratique est inefficace et dangereuse, sans pour autant en apporter la preuve ou la démonstration, les auteurs ont interrogé 25 familles de mars à juillet 2011 au sein des services pédiatriques de Toulouse et de Montauban. Leur objectif? chercher à comprendre pourquoi les parents font porter un collier à leur bébé et s’ils ont conscience des risques associés à cet usage.

cognac

Suite à cette étude, vous avez été plusieurs à nous contacter pour nous demander notre opinion et si nous allions continuer de proposer des colliers pour bébé sur notre site. La réponse est oui mais comme nous l’avons toujours fait en accompagnant les parents dans leur choix.

Ardents défenseurs des produits naturels, respectueux de l’homme et de l’environnement, nous sommes avant tout des professionnels attachés à la sécurité de nos clients et de leurs familles. Nous proposons sur notre site des bijoux en ambre pour bébé depuis maintenant presque 8 ans et l’avons toujours fait dans le respect des normes en vigueur. Nos bijoux sont accompagnés de certificat d’authenticité prouvant que l’ambre que nous vendons est véritable et non pas du « plastique, copal ou autre amalgame » comme mentionné dans l’étude. Nous avons également toujours proposé sur notre site des précautions d’emploi pour utiliser les bijoux en toute sécurité car nous sommes d’accord, et vous parents le savez tout aussi bien, que les colliers comme toute écharpe ou bonnet en laine avec lanières doivent faire l’objet d’une surveillance accrue lorsqu’ils sont mis à un tout petit !!

Quelques chiffres…

De mars à juillet 2011, au sein des services pédiatriques de Toulouse et de Montauban, une fiche d’information a invité les parents à un entretien sur le port des colliers de dentition chez les bébés. 25 entretiens ont été réalisés avec des parents dont l’âge moyen des enfants se situaient autour de 14 mois mais qui portaient un collier depuis l’âge moyen de 4 mois.

Sur les 25 entretiens réalisés, 19 ont montré une satisfaction des parents, 4 un avis mitigé et 2 une totale insatisfaction. Le plus souvent, le port d’un collier a été conseillé à la famille par leurs proches, rarement par un professionnel de santé ou un pharmacien. 92% ou aucun (les deux apparaissent dans l’étude…) des interrogés n’auraient eu aucune information lors de leur achat sur les dangers potentiels, ni sur les précautions d’usage chez le nourrisson. Pour autant, de nombreux parents avaient la notion d’un risque d’étranglement. La majorité des médecins ou pédiatres interrogés par les parents sur cet usage n’ont émis aucun avis, 3 y étaient opposés, 2 y étaient favorables.

Pourquoi les parents interrogés ont-ils fait porter un collier à leur bébé?

En ce qui concerne les représentations positives du collier, 73% des parents interrogés voient dans les colliers de dentition des vertus antalgiques et un remède apaisant, 55% une alternative ou un complément aux autres thérapies issues de la médecine traditionnelle. 64% y voient un accessoire et un souvenir de naissance au même titre que le bracelet ou la médaille, la mèche de cheveu, le morceau de cordon ombilical… Pour 60% c’est une parure esthétique, 30% y voient un objet de passage de bébé à enfant, 60% une amulette protectrice en relation avec les pouvoirs attribués à la matière du collier (ambre, buis, noisetier, graine de job), aux personnes qui l’ont fabriqué (bonnes sœurs) ou à la symbolique des nombres. Pour 14% c’est une tradition familiale, 14% y voient un objet appelé « contraphobique » (rassurer contre les phobies?), 18% lui attribuent un pouvoir religieux.

Pour ce qui est des représentations négatives, les parents ont cité l’inutilité de l’accessoire, le caractère artificiel d’un bijou fantaisiste, de la « poudre de perlimpinpin », l’utilisation commerciale d’une croyance, le caractère dangereux par risque d’étranglement, l’absence de preuve de son efficacité.

D’où vient cette habitude ? Pourquoi perdure-t-elle?

Dans la dernière partie de l’étude les auteurs détaillent l’historique et les origines en France du port de ce type de collier. Ils y analysent également les comportements des parents et terminent par des rappels législatif sur les normes et recommandations en vigueur en France et à l’étranger.

collier-ambre

Le port de collier de dentition remonterait à une époque où « les moyens limités de la médecine et une mortalité infantile élevée expliquaient le recours à des pratiques religieuses et ésotériques ». De nos jours, la crainte des symptômes associés à la poussée dentaire comme la douleur et la fièvre inciterait les parents à maintenir cette pratique pour toutes sortes d’explications liées à la tradition familiale, aux croyances, aux convictions (volonté de ne pas surmédicaliser un phénomène naturel), avoir le sentiment d’être de bons parents en ayant tout tenté même si on est incapable d’expliquer pourquoi ça marche.

Informer les parents des risques : une étape essentielle

Ce qui inquiète les auteurs au delà du fait qu’ils n’adhèrent pas à ces pratiques jugées inefficaces est le manque d’accompagnement des parents lors de l’achat et notamment de mise en garde sur les risques par les revendeurs. Ils cherchent donc à alerter et à proposer une politique de prévention adaptée sur une habitude qui prend de l’ampleur. Ils concluent sur le postulat de départ : cette pratique est dangereuse, il faut relayer cette information partout et en interdire la vente dans les pharmacies car elle discrédite la profession.

Toute étude ayant pour objectif la protection de nos enfants et la prévention des risques est pour nous évidemment fondamentale et pertinente.

Nous regrettons toutefois que ne soit pas donnés plus de conseils constructifs de prévention que nous revendeurs aurions pu relayer, et, pour la plus grande rigueur scientifique, qu’elle ne cite pas d’études, peut-être tout simplement par ce qu’il n’y en a pas, prouvant leurs allégations de départ à savoir l’absurdité de l’usage d’un collier lors des poussées dentaires et leur dangerosité.

Le choix de Bébé au Naturel

Devant nombre d’inquiétudes, la Répression des fraudes s’est penchée sur la question à la suite d’une plainte et a diligenté une enquête nationale au cours du premier trimestre 2011. A la suite de cette enquête, il a été déclaré par les autorités françaises que les colliers étaient conformes et autorisés à être portés par un bébé si ils cédaient à une force de traction inférieure à 2.5kg et ce, sans libérer de petits éléments susceptibles d’être avalés ou inhalés.

Pour s’assurer de cette conformité, la DGCCRF a proposé, dans l’attente d’une norme spécifique, que soit utilisé en référence la norme jouet ou EN 71. L’usage d’un collier chez un nourrisson est donc à ce jour autorisé.

De juin à octobre 2011, suite à la mise en place de ces nouvelles règlementations, nous avons retiré de la vente la totalité de nos bijoux pour bébé afin de prendre le temps de vérifier la conformité de nos articles. C’est chose faite. Tous les bijoux en Ambre proposés sur notre site Bébé au Naturel et destinés aux moins de trois ans (bracelets et colliers) sont conformes aux normes EN71-1 (propriétés mécaniques et physiques), EN71-3 et EN71-3/A1 (propriétés chimiques).

Pour une information maximum de nos clients en toute transparence, suite à la parution de cette étude, nous avons voulu aller encore plus loin. En plus du descriptif très détaillé déjà présent avant l’étude sur notre site, nous avons donc rédigé un billet sur notre blog intitulé : « Les règles à respecter pour faire porter un collier à mon bébé » relayé sur tous nos produits. Nous y détaillons les risques et les précautions d’usage pour donner aux parents toutes les informations dont ils pourraient avoir besoin avant de faire leur achat.

En achetant un produit certifié et aux normes en vigueur, que ce soit en boutique ou sur internet, en suivant les préconisations d’emploi et les conseils d’utilisation, il nous semble tout à fait possible de continuer à faire porter à votre enfant un collier, une chaine ou sa médaille de baptême. C’est d’ailleurs autorisé par les autorités françaises. Pour toutes ces raisons, nous avons donc pris la décision de continuer la vente de ces produits sur notre site en étant très attentif à la bonne information du consommateur. Aux parents avertis de prendre la décision de faire porter ou non un collier à leur enfant, en toute liberté, dans le respect des envies et des croyances de chacun.


Pour en savoir plus

Nous vous invitons à aller consulter directement l’étude en cliquant sur le lien suivant : l’étude complète

Le traitement de l’étude dans la presse et sur internet : deux points de vue…

Colliers de dentition attention danger, Le monde.fr oct 2012

Les colliers de dentition épinglés par une pseudo étude, blog des ecosapiens oct 2012

Incoming search terms:

  • collier de dentition


2 thoughts on “Pourquoi mettre un collier de dentition à son bébé? l’étude qui fait grand bruit”

  • Je souhaitais juste dire que je n’ai aucune idée de l’efficacité sur les douleur des poussées dentaires. Mes 3 filles ont eu des colliers de la naissance à environ 2 ans et demi et elles se sont rarement plaint de douleurs aux gencives. Par contre à chaque fois que j’ai enlevé le collier sur chacune de mes filles, systématiquement elles faisaient une mycose dans le cou et quand je remettais le collier la mycose disparaissait rapidement…..

Laisser un commentaire