Contribuer à un monde plus sain et sauver le monde

Tous au jardin !

 

Jardinage à la maison

Même si je m’améliore un peu au fil des années, on ne peut pas vraiment dire que j’ai la main verte. J’ai du essayer de faire pousser un peu de tout, dans des pots, sur mon balcon, ou en pleine terre dans mon jardin. Des plantes aromatiques, des plantes grasses, des fleurs, des arbustes… le tout avec un taux de réussite proche du néant. J’ai même réussi à faire mourir un cactus !

Néanmoins, pas question de renoncer à mes envies de verdure. En effet, dès que le printemps pointe de nouveau le bout de son nez, ça me reprend, j’ai la binette et le transplantoir qui me démangent. Je crois bien que c’est ce qu’on appelle… l’appel de la Nature ! Et puis, on dit bien que c’est en forgeant qu’on devient forgeron, alors pourquoi ne deviendrait-on pas un peu jardinier en s’obstinant à jardiner ?

Pour ne pas me décourager, j’essaye de rester raisonnable, et de choisir des plantes faciles à faire pousser. J’ai laissé tomber les graines et les semis, trop compliqués à faire démarrer, pour concentrer mes efforts sur des plants tout prêts ou des jeunes pousses déjà lancées. Mes préférées, ce sont les plantes aromatiques, que l’on peut faire pousser sur le rebord de la fenêtre. Quelle fierté d’assaisonner ensuite ses petits plats avec une production maison ! A moi donc les plaisirs du thym et du basilic, mes herbes chouchous.

Pour éviter que mes enfants ne soient pas aussi empotés que moi en jardinage, j’ai décidé de les mettre à contribution dès leur plus jeune âge. De toute façon, ils adorent ça, et pour eux planter, arroser et récolter, c’est tout sauf une contrainte. Surtout quand il s’agit de fruits qu’ils aiment, comme les fraises, les framboises, les noisettes. L’avantage, c’est que ça pousse tout seul et demande assez peu d’entretien. L’inconvénient, c’est qu’il faut que je surveille le plus petit qui a tendance à aller se servir directement à la source, sans laisser le temps aux fruits de mûrir !

En tout cas, la règle numéro un dans notre jardin, c’est qu’il doit rester 100% naturel. Les produits phytosanitaires, comme les engrais chimiques et les herbicides, sont proscrits !

Le désherbage reste manuel, ou au pire on utilise de l’eau bouillante sur les mauvaises herbes.
Le marc de café ou les brisures d’œuf sont excellents pour éloigner les limaces et autres bébêtes rampantes dévoreuses de feuilles.
Les résidus de tonte de pelouse font un paillage parfait au pied de la haie ou des bosquets : non seulement ils limitent la pousse des mauvaises herbes, mais en plus ils retiennent bien l’humidité au niveau du sol.
D’ailleurs, nous arrosons très peu, et toujours en fin de journée pour éviter l’évaporation excessive et avec de l’eau de pluie récupérée.
Pour finir, nous allons investir dans un composteur qui fera d’une pierre deux coups : nous allons diminuer ainsi le volume de nos poubelles et obtenir du compost très riche pour nos plantes.

Vous voyez, on reste dans le B.A. BA du jardinage, mais comme on dit, petit à petit l’oiseau fait son nid.

Et vous, ça vous plaît de jardiner ?
Quelles sont vos astuces jardinage 100% nature ?



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *