Contribuer à un monde plus sain et sauver le monde

Les maisons de naissance arrivent en France

 
Les maisons de naissance devraient être expérimentées à partir de 2010…

Incoming search terms:

  • bébé au naturel blog


21 thoughts on “Les maisons de naissance arrivent en France”

  • ça c’est une bonne nouvelle!! je suis moi même en dépassement de terme et très heureuse d’aller accoucher…en Belgique, là où ils ne déclenchent qu’à J+10, là où on vous accompagne dans votre souhaite d’essayer sans péri, là où la naissance est considérée avant tout comme un acte naturel
    Je crois qu’on est encore loin de ça en france, alors j’espère que cette phase d’expérimentation sera un succès!! pour le respect des bébés et des futurs parents!!

  • Je suis ravie de cette nouvelle, enfin un pas en avant dans le bon sens.

    Mais, pour les futures maman qui liraient ce post, je souhaite leur dire qu’il est possible même pour un premier enfant et dans un hôpital classique, d’avoir un accouchement sans trop de médicalisation.
    C’est pas parfait, (j’ai quand même eu une perf, par exemple). Mais on a respecté ma volonté de ne pas avoir la péridurale et la sage femme m’a proposé plusieurs positions. j’ai pu rester debout aussi longtemps que j’ai voulu.
    Il faut sans être agressive faire savoir sa volonté. Et je vais sans doute paraitre rétrograde mais si vous ne voulez pas être ficelée et que votre clinique ne propose pas de péridurale déambulatoire. Et bien il faut faire comme nos ancêtres s’en passer et apprendre à gérer la douleur (Yoga, chant prénatal …).
    Juste une précision j’ai quand même choisi autour de chez moi l’hôpital qui avait la réputation d’être le plus ouvert au naturel et dont les sages femmes ont été formée à d’autres positions que sur le dos.

    Bon accouchement à toutes les futures maman, qu’il puisse être le plus près de désir.

  • Enfin une bonne nouvelle !
    J’habite à Nantes, où ma fille est née l’an dernier dans une « fausse » maison de naissance (c’est une maternité qui respecte le plus possible les souhaits des parents). Ca a été une expérience fabuleuse. Tout ce que j’ai demandé a été respecté, malgré un travail qui n’a pas voulu se déclencher juste après la rupture de la poche des eaux. On m’a écoutée, respectée, et on a bien voulu attendre doucement que tout se mette en route naturellement. Deux heures ont suffi, et à l’expulsion,la sage-femme n’a pas touché à mon bébé, je me suis accouchée seule. Le papa, qui me massait le dos, a senti le passage de sa fille. Magnifique. Nous avions eu 3 autres enfants avant, ailleurs, pour lesquels la naissance fut aussi superbe, car même si le corps médical a essayé à chaque fois de mettre son grain de sel, nous avons réussi, avec beaucoup de douceur (je rejoins le témoignage de la dame qui a écrit avant moi)à leur dire que nous gérions les contractions, et le reste. Il faut beaucoup travailler sa confiance en soi, et en son couple. C’est plus facile d’être deux dans ces situations…
    Belle naissance à toutes celles qui me liraient : soyez sûre de ce que vous voulez…


  • @ Lutecewoman : merci

    @ Johanne : je vous souhaite un bel accouchement et une douce rencontre avec votre bébé.

    @ Catherine, Corinne, effectivement, c’est possible, et heureusement. Mais encore faut-il avoir le choix et être face à une équipe qui accepte de vous écouter. Dans ces moments, on aimerait ne pas avoir à se battre pour ça, être tout à ce qui se passe en nous, et pas autour de nous. C’est pour ça que je mise beaucoup sur les maisons de naissance, et l’évolution positive qu’elles pourraient inspirer aux structures plus classiques.

  • c’est une très bonne nouvelle après la fermeture d’une maison de naissance dans le sud (je ne sais plus trop où) et l’ouverture d’une maison de naissance à la maternité de strasbourg. c’est très bien tout cela. espérons que ces établissements soient en lien avec les hopitaux mais pas forcèment dans leur locaux. maintenant, souhaitons que les sage-femmes puissent jouer leur rôle. je suis dans un département où il n’y a pas de sage-femme en libéral, 2 maternités (dans la même ville pour tout le département) et pas moyen de faire un suivi grossesse avec une sage-femme. la lourde tâche de l’accueil des jeunes mamans est confiée aux gynécologues (qui sont tous des hommes!) qui ne semblent pas capables de comprendre que leur travail ne réside pas seulement dans la pratique du toucher vaginal.

  • Les espaces de naissance physiologiques, au sein des plateaux techniques, seront appelé « maison de naissance », ils sont prévus pour donner plus d’autonomie aux parents tout en restant dans le strict environnement médical. C’est une « avancée » qui espérons le, conduira à ce que les parents s’approprient la naissance. L’objectif n’est donc pas que les sages femmes ou les médecins utilisent ces lieux mais que les parents s’en emparent afin qu’ils ne deviennent pas (comme feu les « salles nature ») des rangements à carton et autre vieilleries.
    L’objectif du service public n’est pas de faire plaisir à quelques familles sur les 800 000 qui donnent naissance chaque année, mais bel et bien de modifier la prise en charge de l’accouchement en raison du manque programmé à court terme d’obstétriciens et d’anesthésistes. Les années à venir nous dirons l’évolution qui a été souhaitée par le plus grand nombre: césarienne programmée ou accouchement sans péridurale?
    Qui vivra verra. mais en attendant, la naissance appartient aux parents plus que jamais.

  • Je me rend compte que nous somme beaucoup de femmes à avoir été décues par ce qui peut se passer lors de l’accouchement.
    Pour ma part attendant 2 bébés je n’ai pas eu le droit d’accoucher en salle de naissance mais dans une salle d’opération « au cas ou », attachée comme un saucisson à la table et le papa n’a pas eu le droit de venir.
    J’ai finalement accouché le plus naturellement du monde, à therme, sans aucune complication et très rapidement.
    Je n’ai pas pu voir mon premier bébé immédiatement, à peine le second, et tout ca me travaille encore.
    J’espère pour une prochaine naissance pouvoir bénéficier d’un tel lieu d’accueil et pouvoir laisser faire la nature au mieux 🙂

  • Je trouve moi aussi que c’est une très bonne chose que l’arrivée de ces maisons de naissance…
    En effet, les accouchements qu’on a pu me raconter semblent tellement sur-médicalisés !
    Pour ma part, j’ai eu la chance de donner naissance à mes 2 enfants dans une maternité ayant le label « ami des bébés » où on m’a écouté (même en tant que maman pour la 1ere fois) que ce soit concernant mon refus de péridurale ( et ce pour mon ainé né en siège décomplété ou pour ma deuxième née plus « classiquement » ), ou que ce soit mon refus d’une épisiotomie systématique ( J’en ai eu une pour le 1er, siège oblige ; mais pas pour ma deuxième ), et où on a laisser faire les choses naturellement malgré la durée.
    J’ai ainsi pu adopter toutes les positions, prendre des bains, rester avec mon bébé et mon mari en tête à tête pendant 2h avant qu’on vienne simplement l’habiller avec tout de même quelques visites rapides pour la mise au sein … Nous avons géré la douleur accompagnés d’un personnel discret, à l’écoute et rassurant. Le séjour à la mat a été de même.
    Je suis une maman comblée par deux naissances dont nous avons été acteurs et nous espérons que nous aurons la chance d’en vivre d’autres…
    La rencontre avec ce petit être au regard brumeux qui vous projette dans un autre monde est un moment merveilleux de la vie et quand cette rencontre a la chance de se faire en douceur, dans le calme, dans une salle de naissance colorée, pas trop appareillée avec de la musique et une équipe médicale tellement à l’écoute, c’est du pur bonheur.
    Je souhaite à toutes les futures mamans de vivre une expérience similaire et surtout que la mise en place de ces maisons de naissances puissent généraliser des venues au monde en douceur où les parents ne sont pas que des patients.

  • C’est super pour vous, parce que c’est vraiment chouette les maisons de naissances. Du moins celle que je connais à Namur (belgique)
    Je n’ai pas choisi d’accoucher à la maison de naissance,
    suite à bien des peurs et un parcours semé d’épreuves.Maintenant notre petit Mouss est arrivé, entouré de toutes les compétences de ses sages femmes même en ayant accouché l’hopital,j’ai pu avoir accés à la préparation à l’accouchement, yoga prénatal, l’haptonomie, differentes soirées d’infos.On y va avec un projet de naissance quel
    qu il soit et vous etes accompagnés sur votre chemin en fonction de vos choix et conseillés.c’est une vrai écoute.
    Après l’accouchement, un suivi personalisé pour l’allaitement,de la réeducation du périnée, de la gymnastique hypopressive et tous cela à la maison de naissance sans y avoir accouché. Et il y a encore tout un ensemble d’activités autour de la naissance massage bébé, ecole de portage. c’est plus qu’une maison de naissance, c’est un lieu qui humanise tout se qui passe autour de la naissance.
    Nous avons trouvés le juste chemin pour nous 3 entre
    l’hopital(tous n’y est pas mauvais) et la maison de naissance. Et pour notre prochain bébé ,nous suivrons probablement un autre chemin.
    A chacun de trouver ce qui lui correspond le mieux, mais pour cela il faut etre informé de ce qui existe…c’est un autre débat
    Ce blog est déjà un moyen

  • Bonjour à toutes,

    je voudrais nuancer vos commentaires avec mon expérience, qui m’a laissé un merveilleux souvenir sans forcément être « naturel » comme vous le décrivez toutes.
    J’ai réclamé sans complexe la péridurale, et j’en suis très heureuse aujourd’hui, puisque ne ressentant plus de douleur, j’ai pu patienter tranquillement avec le papa et discuter de ce qui nous arrivait. Quel bonheur de ne pas être stressée ni excitée par la douleur! Surtout qu’on peut doser sa péridurale, et que j’ai bien ressenti les contractions et le passage du bébé, mais sans mal!
    J’ai été également « saucissonnée » pour la surveillance du bébé, ce qui m’a plutôt rassurée vu qu’il a fait plusieurs arrêts cardiaques pendant le travail et que j’étais bien contente de voir débarquer en urgence les équipes.
    J’ai même eu une petite épisiotomie, ce qui me traumatisait pas mal au départ au vu de ce que je lisais sur les sites. En fait, réalisée au minimum de ce qui était nécessaire, pas de charcutage, tout s’est bien remis.
    Je souhaitais quand même rassurer les futures mamans que l’hôpital d’aujourd’hui a bien évolué sur ses pratiques et qu’on peut vivre de très beaux moments sans maison de naissance.

  • Moi je parlais de saucissonné non pas à cause des appareils pour surveiller les bébés mais de mes jambes attachées à l’étrier et les bras écartés 🙂

  • Merci pour ce témoignage et ces nouvelles optimistes. Je réside en Espagne depuis plusieurs années et je suis Maman depuis 2008. Mon accouchement a été déclenché avant le terme uniquement pour ne pas déranger le gynécologue durant son week-end. Tout a été surmédicalisé et presque un an après, j’ai encore beaucoup de mal à tourner la page. Je ne demande qu’une chose à présent, ne pas avoir à revivre cela lorsque je donnerai la vie à nouveau… Encore MERCI.

  • Bonjour,

    je suis Maman d’un petit Paul qui a 14 mois et je le serai fin Novembre d’un autre petit garçon.

    Je vis en Espagne, à Barcelone, et je voulais témoigner de la richesse de l’offre en Espagne pour les accouchements naturels, et leur ouverture d’esprit sur la question, en tout cas en Catalogne.

    Il faut différencier le privé du public.
    Si l’on souhaite un accouchement naturel, il ne faut pas aller dans le privé où effectivement il est connu que les gynécos déclenchent, font du sur-contrôle en fin de grossesse en faisant passer votre carte mutuelle à chaque visite (je l’ai expérimenté), souhaitent vous programmer une césarienne avant d’envisager un accouchement « compliqué » pour eux, déclencher un mardi pour ne pas être dérangé le WE suivant qui sera un pont, vous donner une petite pillule pour aller aux toilettes avant le travail… Et si ça traîne trop pour eux, oxytocine, forceps, césarienne. Je pense qu’ils le font en pensant que c’est la bonne chose à faire, mais il faut savoir qu’ils sont intéressés aussi par les euros qui tombent et donc plus ils font de césariennes plus leur chiffre d’affaires grimpe (du simple au double!). Mais pour certaines Mamans cette solution et ces comportements de la part de leur gynéco conviennent et rassurent, il faut de tout pour chacune.

    Mais l’offre publique pour un accouchement naturel est réelle et, de plus, il est facile de trouver une sage-femme qui fasse des accouchements à domicile (mais il faut payer un certain prix, 2.000 euros en 2009) et il existe des « casas de partos » ou maisons d’accouchements depuis des années.

    Pour notre premier, nous sommes allés dans le public, dans un des hôpitaux offrant l’accouchement naturel, nous avions choisi le plus spécialisé en mamans et bébés (La Maternidad – Hospital Clínic).
    L’expérience fut fantastique pour nous deux parents, et les équipes ont été formidables. Vous ne choisissez pas vos sage-femmes, mais elles sont toutes professionnelles et amusantes, et elles nous ont laissé beaucoup de liberté tout en me motivant et en nous donnant des conseils de temps en temps. Elles ont fait les contrôles strictement nécessaires (les courroies toutes les heures puis aux moments clefs, ça ne durait pas longtemps mais c’était un supplice pour moi d’être allongée pendant les contractions!!!). Au moment de la naissance, c’est elles qui ont trouvé la position la plus adaptée pour moi (assise, appuyée sur mon mari derrière moi et un miroir devant nous pour suivre le passage du bébé). Elles m’ont laissé le temps et m’ont bien dit de ne pas forcer la poussée pour ne pas avoir de déchirure. C’est moi qui est fini de prendre et d’aider mon bébé dans mes mains à l’expulsion et je l’ai gardé tout nu enveloppé dans une couverture sur moi et au sein pendant qu’elles s’occupaient des dernières étapes.
    Elles m’ont fait boire et manger ce que je souhaitais pendant tout le travail et après.

    De plus, notre petit venait en siège, après avoir tout essayé depuis la semaine 36 (acupuncture, moxa, positions pour l’aider, bains chauds, repos, marche etc) et quand tout le monde m’annonçait « oh après tout la césarienne c’est pas si mal », elles (nous n’avons vu que des femmes) m’ont fait une version céphalique externe la veille de l’accouchement, malgré l’avancée de la grossesse, elles ont essayé. Ça m’a fait presque plus mal que les contractions! Mais cela valait vraiment la peine. Il y a une médecin qui ne fait que cela toute la journée dans cette hôpital, essayer de faire « tourner » les bébés se présentant en siège. Et elle est douée pour cela.
    Il y a également un médecin sur Barcelone qui fait les accouchements en siège, mais c’est le seul, sinon cela serait une césarienne, même dans le public.

    Ensuite le séjour à la Maternité est très court si tout s’est bien passé et que tout rentre dans l’ordre, je n’y ai passé que deux nuits. On est vraiment mieux chez soi avec son bébé et son mari.
    Les sages-femmes sont hyper disponibles pour aider dans le lancement de l’allaitement, l’Espagne est vraiment pro-allaitement.

    Pour le deuxième, je ne suis pas prête pour l’accouchement à la maison, donc je suis encore en décision entre retourner au même hôpital, ce qui sera certainement le cas, ou suivre une sage-femme passionnée par son métier qui fait des accouchements à domicile, mais ce serait pour accoucher avec elle dans une clinique. Et ce pour avoir encore plus de liberté (pas d’installation de voie pour une éventuelle perfusion, pas de vitamine K,…).

    Bon voilà, je souhaitais témoigner de ma bonne expérience en Espagne, et j’ai bien fait le tour de la question pour le premier, j’ai énormément lu sur la question pour le premier, pour le deuxième je serai plus à même de me comporter comme bon me semble!

    J’ai une amie qui a accouché le même jour en France dans le public (à Orléans), et la sage-femme ne la laissait même pas chanter, cela la dérangeait, et et elle a dû restée allongée pour ne pas donner mal de dos à l’équipe, on croit rêver! Elle a tout de même réussi son accouchement naturel.

    Bon courage et bon plaisir à toutes les Mamans

    Valérie

  • Maheureusement en octobre 2010, les députés viennent de rejeter l’article dans leur projet de loi de la Sécu pour la création des maisons de naissance. Commentaire de l’un d’eux : « Ces maternités bobo, paraissent un ovni juridique et une aberration médicale. Elles sont d’une grande inutilité financière. Sur le plan scientifique, le rapport bénéfices-risques semble particulièrement défavorable ».
    Inutile de préciser que c’est un homme qui parle!!!

    Je ne pense pas le coût de telles structures soit plus élevé par rapport à faire accoucher une femme ne présentant pas de complication dans une structure hospitalière.

    Un beau gâchis!

    Estelle.

  • Bonsoir à toutes,

    Je suis enceinte de quelques semaines mais je me renseigne déjà sur ce qui existe à Barcelone. J’ai été très intéressée par le témoignage de Valérie, car je souhaiterais accoucher à l’Hopital Clinic. Valérie, je souhaitais savoir si cet höpital était celui qui te correspondait du point de vue de la sécurité sociale ou si tu es parvenue à y aller via d’autres voies? Un grand merci d’avance!

  • Pour répondre à Estelle je crois que l’article 40 du plfss concernant l’expérimentation des maison de naissance a été voté par les députés le 29 octobre 2010 (http://www.ciane.info/article-article-40-du-plfss-communique-de-presse-60252565.html) ce qui est déjà un pas …reste le vote du sénat …et encore …quand je dis un pas…..moi je pense que le réel problème c’est qu’ON NE DONNE PAS le DROIT aux femmes d’accoucher OU elles veulent : que ce soit à l’hôpital , à la clinique, en maison de naissance ou à la maison….et que c’est pas encore demain qu’ILS reconnaitront que la grossesse N’EST PAS une MALADIE et qu’accoucher N’EST PAS une OPERATION (je parle ici des grossesses et des accouchements « sans problème »)!!!!!!Allez je vous laisse (avec le sourire ) parce que sinon je vais m’agacer!!lol Bonne continuation à toutes!

  • ce n’est qu’une expérimentation.

    et puis les maisons de naissances doivent se trouver dans la maternité ou à proximité! alors comment faire quand dans certains départements il n’y a qu’une seule maternité!

    pour répondre au problème de surpopulation médicale de certains hopitaux, la maison de naissance apparaît comme une solution. je suppose que pour l’hopital de guéret (23) ce serai signer la fermeture de l’unique maternité du département…

    c’est tout de même une difficulté pour les personnels de santé que d’accepter que les femmes accouchent comme elles le désirent, du moins s’il n’y a pas de problèmes médicaux.

  • pourtant il y a tellement d’exemples dans le monde (canada) et aussi en Europe de maisons de naissances qui fonctionnent très bien!!!
    ça donne presque envie de ressortir les suffragettes et toutes les militantes féministes!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *