Contribuer à un monde plus sain et sauver le monde

Bio, naturel, écologique… comment s’y retrouver?

 

« Vert », « naturel », « biologique » « écologique »… Ces petits adjectifs se glissent partout dans notre quotidien! Dans la presse, dans les magasins, dans nos conversations…Tout le monde les utilise à sa manière et à sa guise en étant plus ou moins attentif à leur véritable sens. On entend tout et son contraire. Il devient difficile de démêler le vrai du faux.

ecologie

« le bio, ce n’est qu’une mode, ça sert à rien », « un jouet fabriqué en Chine c’est pas écolo! », « consommer bio vous sauvegarderez la planète », « utilisez des cosmétiques naturels, c’est moins toxique », « préférez les jouets en bois ils sont écologiques »…

Dire qu’à une époque, je faisais mes courses sans me poser de question… Je ne choisissais que les produits qui rentraient dans mon budget et dont j’avais envie, sans me demander à chaque fois si, pour sauver le monde et ne pas empoisonner ma famille, je devais choisir la tomate non bio de mon petit producteur local ou la tomate bio importée de Nouvelle Zélande…

Alors comment savoir lorsque nous achetons un produit si il correspond vraiment à nos attentes, à ce que nous croyons être en train d’acheter?

La notion de produit bio

Le terme « bio » est sans doute le plus utilisé à tout va… Je me souviens d’une dame me demandant ce qu’une écharpe de portage avait de bio… Voulait-elle savoir si l’écharpe était en coton bio? Si le fait de porter son enfant était bon pour lui? En fait elle me demandait ce qu’une écharpe avait de mieux qu’un porte bébé classique! De mieux… donc de bio!

« Le bio » semble désormais regrouper dans l’imaginaire collectif tout ce qui serait bon pour l’homme et la planète. Le mot a pris un sens général, presque noble, qu’il n’a pas à l’origine.

Les produits biologiques désignent normalement les produits issus de l’agriculture biologique. L’agriculture biologique est une agriculture qui n’utilise aucun pesticides ni engrais de synthèse. Elle a pour objectifs de respecter les cycles de la nature et la santé de l’homme, mais aussi de préserver le bien être animal, favoriser la biodiversité, diminuer les émissions de gaz à effet de serre et assurer un meilleur revenu aux agriculteurs. Par extension, se disent aussi bio les produits fabriqués à base de produits issus de l’agriculture biologique. Ces derniers sont certifiés par un organisme indépendant selon un cahier des charges précis (voir par exemple le label AB de nos produits alimentaires ou le label cosmébio de nos cosmétiques).

Agriculture bio

Cette nouvelle utilisation du mot ne serait pas vraiment gênante si elle n’était source de confusion! Par exemple une couche jetable ne peut pas être bio! Il ne s’agit pas d’un produit qui se cultive. Il n’existe aucun label certifiant qu’une couche jetable est fabriquée avec des matières premières issue de l’agriculture biologique. Ce serait peut-être une idée mais actuellement ça n’existe pas… Il est pourtant fréquent d’entendre dire que la couche Moltex est bio! Elle est certes plus respectueuse de l’environnement que les autres couches jetables mais absolument pas bio!

la notion de produit écologique

Ecologique signifie qui respecte l’environnement. Prenons un artisan local fabricant de poupées et de jouets qui mène son activité de manière durable. Il va tout de même utiliser de l’essence pour se déplacer, peut-être acheter des matériaux écologiques venant d’Allemagne, utiliser du coton biologique venant d’Inde ou d’Egypte, le coton ne poussant guère en France. Quels que soient ses efforts, son activité aura un impact sur l’environnement. Mais cet impact sera bien moindre que celui d’une entreprise utilisant des matériaux polluants sans aucune démarche durable et faisant faire à ses produits trois fois le tour du monde avant d’être consommés! Le produit écologique parfait est donc difficile à définir.

Un produit sera considéré écologique si il apporte une amélioration par rapport à l’existant du point de vue du respect de l’environnement, ce qu’il soit naturel ou non. Pour revenir aux couches jetables, les couches Moltex ne sont donc pas bio mais elles sont écologiques parce que leur impact sur l’environnement est plus faible que les couches dites traditionnelles. C’est aussi pour cela que vous entendez parler de voitures écologiques! La première fois que j’ai entendu cette expression j’ai rigolé (ou je me suis étranglée je ne sais plus…) mais en fait oui, une voiture peut être écologique si elle respecte davantage l’environnement que les voitures existantes sur le marché.

La notion de produit vert est quant à elle assez proche de la notion de produit écologique selon notre bon vieux dictionnaire! Un produit vert est un produit qui contribue à la protection de la nature, au respect de l’environnement: lessive verte, carburant vert…

la notion de produit naturel

Un produit naturel est un produit qui se trouve dans la nature, qui n’a pas été transformé par l’homme. Par extension, il peut s’agir d’un produit fabriqué à base de matériaux trouvés dans la nature. La notion de naturel n’induit absolument aucune notion de qualité, ni de respect de l’homme, de la nature et de ses ressources. Un produit peut être naturel mais en provenance d’un pays du Tiers monde, ramassé sans aucune gestion de la ressource, par des enfants, dans une zone industrielle polluée… De la même manière, un produit naturel peut être nocif ou toxique. Certaines huiles essentielles mal utilisées peuvent s’avérer dangereuses pour la santé.

Méfiez-vous des slogans du type « naturellement bon! », « 100% naturel » ou « fourni par la nature ». Ces produits ne seront pas forcément sains ou respectueux de la planète.

fliegenpilz

Quel consom’acteur êtes-vous?

Vous souhaitez préserver votre santé et celle de votre famille! » consommez bio!

En achetant un produit certifié bio par un organisme reconnu, vous êtes assuré de consommer un produit respectant un certain nombre de critères comme l’absence de produits reconnus toxiques, l’utilisation d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, pas ou peu d’utilisation d’OGM… Méfiez-vous tout de même des produits estampillé bio qui n’aurait aucune certification.

Vous trouverez parfois des produits bio cultivés en Argentine, en Nouvelle Zélande ou au Maroc. Si ces produits sont certifiés, vous serez assurés qu’il ne contiennent que peu de pesticides et préserverez votre santé. Par contre, bien évidemment, ils ne seront pas écologiques puisqu’ils auront traversé la planète avant d’arriver dans votre assiette. Leur impact sur l’environnement sera supérieur à un produit non bio cultivé localement. Bio n’est pas toujours synonyme d’écolo!

Vous souhaitez préserver la planète autant que votre famille? Essayez de réduire votre consommation et si possible consommez des produits écologiques et biologiques.

Je me souviens d’une illustration sur un T.Shirt de la marque Idéo qui disait « you are what you buy », vous êtes ce que vous achetez. Je suis assez d’accord avec cette phrase. J’aime penser que la manière dont je consomme participe à ne pas dégrader encore plus la santé de ma famille, la vie des hommes à travers le monde et notre belle planète…

Cela étant il est aussi difficile de changer de vie du jour au lendemain, de savoir exactement quoi faire, comment faire, si on fait bien… Alors je ne me mets pas la pression, j’apprends chaque jour de nouvelles astuces que je mets en pratique progressivement à mon rythme, comme je peux… et vous?

Incoming search terms:

  • Definition e Gas bionaturel


9 thoughts on “Bio, naturel, écologique… comment s’y retrouver?”

  • Ben, si on est ce qu’on achète (la matière première de mon blog…), alors je suis un joli ramassis de conneries en tout genre. Mes gros postes d’achats: les livres (pas écolo), les fringues (pas écolo, même si je fais l’effort de prendre en priorité les trucs en coton bio s’ils ne sont pas trop moches/chers), la bouffe (bio de préférence). Ta synthèse est intéressante et remet les points sur les i, mais je ne suis pas d’accord avec ta définition de « écologique ». C’est pas écolo juste parce que c’est un peu moins pourri! J’espère qu’un produit écologique doit respecter un certain nombre de critères pour pouvoir être estampillé comme tel… Sinon, bonjour le coup marketing!

  • @Ficelle C’est vrai, nous sommes tous un sacré mélange de plein de trucs et c’est ça qui est chouette…
    Pour le mot écologique j’ai essayé de le retranscrire tel qu’il est utilisé aujourd’hui. Malheureusement il n’existe pas de critères minimum à respecter actuellement pour avoir le droit d’estampiller un produit « écologique ». Du moins pas à ma connaissance. Sauf peut-être avec le label cosmétique écobio qui est moins rigoureux que le label cosmébio. Il m’a semblé que « plus respectueux de l’environnement que les produits existants » était un bon compromis en se disant que finalement, même si ce n’est pas encore parfait, c’est toujours ça de pris!

  • Bonjour,
    J’ai également un site basé sur les produits naturels http://un-produit-naturel.com
    Je pense que cela serait intéressant de faire un lien ou un article sur nos sites afin d’augmenter nos positions sur notre ami Google.
    Concrètement, cet article ou ce lien en blogroll servira à mieux NOUS positionner et augmenter nos possibilités de visiteur.
    En attendant votre réponse,
    Amicalement
    Chris

  • Bonjour,
    Tout d’abord je tenais à vous remercier pour les différentes définitions que vous proposez et il est vrai que de nos jours les « vert », naturels » et « écologique » sont utilisé à tous va. Aujourd’hui j’achète que des produits naturels et je voulais avoir votre avis en ce qui concerne les traitements naturels qui peuvent repousser pas mal de personne aujourd’hui…qu’en pensez-vous?

  • Bonjour!
    Nous sommes ravis que notre billet vous ai plu…

    Depuis sa rédaction en septembre 2009, les autorités se sont aussi penchées sur cette question et en ont sorti un guide des allégations environnementales. Nous envisageons très prochainement de faire un nouveau billet pour comparer nos points de vue, mais en attendant voici le lien vers ce guide :
    http://www.economie.gouv.fr/guide-pratique-des-allegations-environnementales

    En ce qui concerne les traitements naturels tout dépend à quels type de traitements vous faites allusion! Si il s’agit du jardin alors effectivement nous sommes persuadés qu’il existent nombre de traitements naturels très efficaces et d’astuces de Grand-mère ou de paysans.

    Si il s’agit de traitement médical, nous dépassons là les thématiques de notre entreprise qui sont la puériculture écologique, la cosmétique, la maison, l’alimentation et le bien être. Je dirais que d’une manière générale comme pour tout le reste, notre position serait de rester vigilant et ne pas avoir de position radicale. Un traitement naturel peut revêtir bien des choses! Par exemple, l’oignon peut être très efficace sur la toux (en le mettant la nuit sous le lit! 🙂 ) mais pour autant si la toux perdure il faudra voir son médecin bien sûr au cas où autre chose se cacherait derrière ou qu’elle ne passerait pas. Les huiles essentielles sont reconnus mais à utiliser avec précaution.

    Dans tous les cas, il est fondamental de se faire accompagner par un professionnel de santé pour tout traitement médical, qu’il soit naturel ou allopathique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *