Les bienfaits du colostrum

Les bienfaits du colostrum

Premier lait sécrété après la naissance chez les mammifères, le colostrum est parfaitement adapté aux besoins des nouveaux-nés durant les premiers jours de vie. Il s’agit d’un lait très concentré d’une grande valeur nutritive et immunologique qui remplit plusieurs rôles : protection, immunité, digestion, élimination … Bébé au Naturel vous dit tout sur l’importance de cet aliment si précieux pour les nouveaux-nés.

Le colostrum : qu’est ce que c’est ?

  • Le colostrum est le nom donné au premier lait, secrété les premiers jours après l’accouchement
  • Il s’agit d’une sorte de lait maternel épais et très riche
  • Le colostrum est sécrété en toute petite quantité le premier jour : quelques millilitres seulement (25 à 55 ml), pour s’adapter à la taille de l’estomac d’un nouveau-né (5 à 7 ml)
  • Ce premier lait évolue à chaque tétée, en composition et en quantité, pour répondre aux besoins de bébé
  • Il a une couleur particulière car il est le plus souvent beige ou jaune voire jaune orangé
  • Son goût et son odeur sont proches du liquide amniotique. C’est ce qui permet notamment de guider bébé vers le sein de sa maman après la naissance.

Après la montée de lait, le colostrum laissera la place au lait de transition puis au lait mature dans les semaines suivantes.
Ces petites et fréquentes tétées de colostrum favorise la mise en place de la lactation, incitant le corps à produire davantage de lait.

Le colostrum pendant la grossesse

Grâce aux hormones, les seins se préparent pour l’allaitement dès le milieu de la grossesse et commencent à produire du colostrum. Cette production précoce permet à un bébé prématuré de profiter de ses bienfaits si besoin. Pendant un massage ou même sans stimulation, des gouttes peuvent s’écouler du mamelon au cours des dernières semaines de grossesse. C’est parfaitement normal, aucune inquiétude à avoir.

La composition du colostrum

Tout comme le lait maternel, la composition du colostrum est sans égale. Elle évolue en fonction des mamans, des besoins de bébé, du nombre de tétées et des jours. Il est par exemple plus riche si bébé est né prématurément. D’une grande valeur immunologique et nutritive, il est parfaitement aux besoins de bébé grâce à sa composition complexe :

  • immunoglobulines A (IgA)
  • globules blancs
  • vitamines et minéraux
  • protéines
  • sodium
  • lactose
  • enzymes
  • des facteurs de croissance …

Les bienfaits du premier lait

Sa composition incomparable est précieuse pour les nouveaux-nés car ses bienfaits opèrent à différents degrés et sont durablement profitables :

  • très concentré au niveau nutritionnel, il est aussi très facile à digérer
  • malgré ses petites quantités excrétées, il satisfait pleinement l’appétit de bébé, dans la mesure où il est allaité aux premiers signes de faim et d’éveil, il apporte 670 kilocalories par litre
  • participe à la protection et construction du système immunitaire
  • tapisse et protège les parois du système digestif pour éviter les infections et les allergies
  • empêche l’hypoglycémie, grâce au lactose
  • favorise la mise en place d’une flore intestinale de qualité
  • prévient la déshydratation de bébé à la naissance grâce aux protéines et au sodium qu’il contient et la perte de poids des premiers jours
  • laxatif, il facilite l’évacuation du méconium (les premières selles du nouveau-né, accumulées in utero).

Pourquoi exprimer et conserver le colostrum avant l’accouchement ?

Bien informées sur les bienfaits du premier lait, des mamans expriment leur colostrum avant l’accouchement, à partir de la 37e semaine de grossesse. Congelé, il pourra être donné à leur bébé dans le cas où il ne serait pas en mesure de prendre le sein à la naissance. Cette pratique permet d’éviter l’administration de substituts artificiels en cas de problèmes de succion, fente palatine, séparation précoce, grossesse multiple, diabète … dans un environnement qui ne reconnait pas encore suffisamment son importance.

Dans la pratique, le colostrum est exprimé manuellement en pressant doucement l’aréole entre les doigts. Il coule en goutte à goutte. N’hésitez pas à demander conseil à votre sage-femme ou à une conseillère en lactation. Elle vous apprendra les bons gestes pour l’exprimer en douceur et le recueillir à l’aide d’une seringue. Cette pratique doit être interrompue si elle déclenche des contractions utérines.

Les conseils de Bébé au Naturel

  • Ce concentré d’anticorps et d’énergie a un effet si bénéfique sur la santé qu’une seule tétée est déjà un cadeau pour la santé de bébé.
    Si vous n’envisagez pas d’allaiter, il est néanmoins possible d’en faire profiter bébé grâce au colostrum recueilli auparavant, au moins durant ses premières heures de vie. Pensez à en discuter avec l’équipe médicale de votre maternité.
  • Pour hydrater vos mamelons qui deviennent rapidement sensibles en début d’allaitement, vous pouvez y étaler quelques gouttes de colostrum. C’est un excellent hydratant.



Laisser un commentaire