Le Blog de Bébé au Naturel
Home
 

Le framboisier : l’ami des femmes

9553
4.11/5 ( 82% )
based on 9 ratings

Qui ne connait pas le framboisier (Rubus Idaeus), cette plante de nos jardins bien connue pour ses fruits au goût si délicat ? Miam !!!

Fruits et feuilles de framboisier

Fruits et feuilles de framboisier

Ces fruits délicieux ne sont pas les seules parties intéressantes du framboisier, ses feuilles sont aussi très utilisées et recommandées par les sages-femmes, phytothérapeutes et naturopathes pour leur action sur le cycle féminin, à chaque période hormonale sensible comme les règles, la grossesse, l’accouchement et la ménopause.

Le fruit : riche en minéraux, vitamine C et en fibres

Les qualités nutritionnelles de la framboise sont aussi remarquables que ses qualités gustatives.

La framboise est le fruit qui possède une des plus haute densité minérale pour un fruit frais : plus de 1300 mg de minéraux pour 100 calories ! Ses densités en magnésium (53 mg/100 calories), en calcium (58 mg/100 calories) et en fer (1,8 mg/100 calories, taux relativement important pour un fruit métropolitain) sont relativement élevées. Elle contribue donc efficacement à la couverture des besoins en minéraux de l’organisme.

La framboise est également bien pourvue en vitamine C, avec un taux moyen de 25 mg aux 100 g (il varie entre 14 et 35 mg, selon les variétés et les récoltes), également renforcée par la présence de pigments rouges et pourpres de nature anthocyanique.

Côté fibres, celles de la framboise atteignent le taux record de 6,7 g aux 100 g et ont une action marquée sur le fonctionnement des intestins. Ses petits « grains » riches en cellulose accélèrent le transit, et permettent de lutter efficacement contre une tendance à la constipation.
Attention toutefois aux intestins fragiles (ou en cas de présence de diverticules), il est préférable de consommer les framboises sous forme de coulis passé au tamis fin (pour éliminer les petits grains qui pourraient être irritants).

Enfin, avec ses 38 calories aux 100 g, la framboise est le fruit minceur par excellence !

Les feuilles de framboisier : amies du cycle féminin

Considérée par certains comme le « meilleur allié de la femme », cette plante est utilisée traditionnellement par les amérindiennes depuis des siècles dans toutes les périodes de transition hormonale : puberté, grossesse, allaitement, ménopause afin d’aider le corps à retrouver son équilibre. On dit qu’elle est une plante intelligente qui s’adapte à toutes les périodes de la vie de la femme.

Riche en minéraux, elle tonifierait l’utérus et agirait au niveau du système reproducteur : syndrome prémenstruel, irrégularité des cycles, crampes, menstruations surabondantes, endométriose, fibrome, infertilité, ptôse…

Dans son livre Le Trèfle de vie, recueil de plantes médicinales au fil de la grossesse, Susun S. Weed décrit l’utilisation du framboisier sauvage comme :

  • favorisant la fertilité chez l’homme et la femme,
  • empêche les fausses couches et les hémorragies (en tonifiant l’utérus),
  • atténue les nausées matinales,
  • diminue les douleurs du travail et du post-partum,
  • assure un accouchement rapide et sans risque,
  • aide à produire un lait maternel en abondance (attention toutefois car son pouvoir astringent peut avoir un effet contraire chez certaines femmes).

L’Encyclopédie des Plantes Médicinales Larousse précise également que les feuilles de framboisier fortifient le muscle lisse de l’utérus (myomètre), accroissant ainsi l’amplitude des contractions et aidant à expluser l’enfant.

Les feuilles de framboisier ne déclencheraient donc pas l’accouchement contrairement à ce que l’ on peut le lire très souvent sur le net, mais prépareraient au travail (limitant les contractions de « faux-travail » et permettant un travail plus efficace et donc moins long).

Les feuilles de framboisier sont généralement consommées en tisane. De nombreuses sages-femmes en recommandent l’utilisation notamment en prévision de l’accouchement pour des contractions plus efficaces et une bonne dilatation du col de l’utérus.
Nous vous recommandons bien évidement de prendre conseil auprès de votre sage-femme ou médecin avant toute utilisation ainsi que pour en connaître les dosages.
De nombreux thérapeutes déconseillent toutefois l’utilisation de ces tisanes durant les 3 premiers mois de grossesse (car certaines données se contredisent) et par précaution, la réserve au dernier mois de grossesse, et hors du cadre de la grossesse.

Feuilles de framboisier L'Herbier de France

Feuilles de framboisier L’Herbier de France

La tisane de framboisier a aussi d’autres usages :

  • début de rhume,
  • les diahrrées,
  • les affections des bronches et de la gorge,
  • les conjonctivites (en compresses sur les yeux).

Avertissement : Ces propriétés, indications et modes d’utilisation sont tirés d’ouvrages ou de sites Internet. Ces informations ont un but informatif et ne constituent en aucun cas un avis médical, elles ne sauraient engager notre responsabilité. 

22 avril 2016 This post was written by Categories: Allaitement et grossesseForme et santé Tagged with:
1 comment

One Response to “Le framboisier : l’ami des femmes”


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Top